Publié le Laisser un commentaire

Festival IMPRESSIONS / LIVRES ET PHOTOGRAPHIE / JH Engström et Margot Wallard / Rencontre

Mardi 23 juin

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

18h30 : JH Engström et Margot Wallard / Conversation avec Rémi Coignet Rencontre avec les photographes JH Engström et Margot Wallard animée par Rémi Coignet à l’occasion de la parution de « Tout va bien » (Aperture) et de « Karaoke Sunne » (Super Labo), troisième volume de leur collaboration artistique.

20h30 : Book Jockey par Emilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.) Le Book Jockey est un nouveau format expérimental qui montre des livres de photographie, revus et mixés, pour créer une « histoire », en invitant le public à les sentir et les apprécier.

Publié le Laisser un commentaire

‎Franky (et Nicole) 3 / Les Requins Marteaux / Lancement

Samedi 20 juin à partir de 18h,  lancement en présence de nombreux auteurs, dont Guillaume Pinard, Wassim Boutaleb, Steve Michiels, Anouk Ricard, Sammy Stein, Christian Aubrun (aka Bob Christian), Morgan Navarro, Xavier Bouyssou, Asso L’Articho, Lionel Serre, Stephen Vuillemin et bien évidemment, Franky Baloney !

franky

304 pages / 800grms / 14,50€
Vous cherchez encore l’erreur ?
Et bien ne cherchez plus, cette aberration économique c’est simplement le nouveau numéro de Franky (et Nicole), la revue de référence en matière de bande dessinée alternative en garde partagée.
Une trentaine d’auteurs, de la BD en couleur, en noir & blanc, en bichromie, pour les hommes, les femmes, les enfants, avec du sexe, de la baston, des animaux rigolos… Vous l’aurez compris il y en aura pour tous les goûts et pour toutes les bourses dans ce nouveau numéro. Des collaborations à gogo, des images sans textes pour les analphabètes, du texte sans images pour les intellos, et bien sur des tonnes de bonne bande dessinées pour les masses.
Franky c’est les vacances pour tous, à la plage, à la montagne, dans le train ou en avion, c’est le compagnon de voyage dont vous avez toujours rêvé. Avec son format souple et généreux, il saura se glisser élégamment dans vos sarouels.

Publié le Laisser un commentaire

Ringolevio d’Emmett Grogan / Soirée de présentation

Vendredi 19 juin à 19h

Ringo

Soirée autour de Ringolevio d’Emmett Grogan paru à l’Echappée. Avec Hervé Delouche (éditeur), Guillaume Dumora (auteur de la préface), Alice Gaillard (auteur des Les Diggers à l’Echappée) et Patrick Raynal (éditeur de l’ancienne édition à la Série noire). Lectures du livre par Swann Arlaud (comédien).

« La théorie de l’échec… Ne possédant rien, tu n’as strictement rien à perdre. »

Nul autre homme n’a consumé sa vie avec autant d’ardeur qu’Emmett Grogan. Et ne l’a contée avec autant de talent.

Né à New York en 1942, ce personnage flamboyant a grandi à Brooklyn entre pauvreté et parties de Ringolevio. Héroïnomane à 13 ans, cambrioleur à 15, exilé en Europe à 17 après quelques mois de prison, Grogan découvre Paris en pleine guerre d’Algérie, les Alpes et la montagne, la dolce vita en Italie. Puis direction Dublin où il s’engage dans l’IRA et renoue avec ses racines irlandaises. De retour dans son pays natal, il s’installe à San Francisco. Là, dans le quartier hippie de Haight Ashbury, avec quelques amis survoltés venus du théâtre, ils fondent en 1966 le légendaire groupe des Diggers. Ces jeunes révoltés vont être de tous les combats politiques, distribuer des vivres et des vêtements et faire de la rue un terrain de fête et d’expérimentation sociale.

Dix ans plus tard, en 1978, après des années d’errance, Emmett Grogan meurt d’une overdose. Il n’y avait pour lui pas de temps à perdre car « aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie ». Le jeu. La lutte. La vie. Ringolevio.

Au détour des pages de cette extraordinaire autobiographie, on croise les grandes figures de la contre-culture américaine des années 1960 : Angela Davis, Bob Dylan, Allen Ginsberg, William Burroughs, Jack Kerouac, Neal Cassady, les Hell’s Angels, les Panthères Noires… et l’on sent le souffle, comme nulle part ailleurs, d’une époque explosive.

Publié le Laisser un commentaire

Charlie Schlingo / Le Cabinet des Muses

Jeudi 18 juin à 18h rencontre avec Shige Gonzalvez et Guillaume Zorgbibe à l’occasion de la parution du Cabinet des muses de Charlie Schlino aux éditions du Sandre.

schlingo

L’exercice n’est pas courant et il est peut-être inédit : le catalogue décrivant la bibliothèque de Charlie Schlingo, pseudonyme du dessinateur de BD Jean-Charles Ninduab disparu en 2005, vient de paraître grâce aux efforts de la librairie du Sandre et de Shige Gonzalvez.
718 item regroupent livres, dessins originaux, manuscrit d’un recueil d’aphorismes inédits, etc. dont la plupart sont de l’auteur de Désiré Gogueneau est un vilain. »

Publié le Laisser un commentaire

Le festival de jazz et littérature / Les Nuits et les Jours de Querbes / Présentation

Mardi 16 juin « Le festival de jazz et littérature « Les Nuits et les Jours de Querbes » s’invite à Paris le temps d’une soirée pour présenter le programme de la 18e édition, qui se tiendra dans l’Aveyron du 6 au 9 août prochain! Le festival met cette année la Tunisie à l’honneur tant dans sa programmation musicale que littéraire, dont le détail sera dévoilé au cours de la rencontre.

19h – Lecture à haute voix par Jean Luc Debattice, comédien
19h30 – Présentation du festival
20h00 – Impromptu musical par le duo Lillabox
Apéritif sur place, vin rouge, fromages et jus de fruits pour toutes et tous ! »
Querbes-Montenlair -flyer1606
« Le plus petit des grands festivals de jazz ! » voilà comment se présente le Festival de Querbes. Je ne sais pas si c’est vrai. Ce que je sais, c’est que ce festival conjugue la générosité, la littérature et la musique dans un cadre rural où les vieilles pierres tiennent lieu de décor naturel. Dans un paysage vallonné, où les prés étendent de larges échancrures de lumière, où la terre semble crouler sous le poids de la verdure, où les orages traversent le ciel comme des cavaliers de l’apocalypse, le festival se déplace d’un point à l’autre comme pour insuffler à l’ensemble des lieux l’intraitable beauté de l’art et la rigueur de la réflexion.
Trois jours et trois nuits d’une exceptionnelle densité où les mots et les notes se suivaient, s’entremêlaient, apportant ce que Césaire appelait un « supplément d’âme » à ce terroir si tellement français. Festival sans prétention, suivi par un public fervent, vrai et fraternel. Rien d’exotique mais, au contraire, le désir de rencontrer l’autre pour ce qu’il est et surtout pour ce qu’il peut apporter à la compréhension de la diversité du monde. Festival des petits moyens, du bénévolat, de l’enthousiasme, rempli d’odeurs de granges, de mines désaffectées, de figuiers et de frênes. Festival simple comme bonjour, sincère, à l’image de ces femmes et ces hommes qui, sans en avoir l’air, réalisent un miracle : celui de l’échange, du partage et de la fraternité. Querbes ce n’est rien d’autre que cela : une fête au bout des mots, au bout des notes, enracinée dans un coin de France soucieux d’entendre le pétillement du monde. »
Publié le Laisser un commentaire

Speedy Graphito / Symphonie Verticale / Editions R.L.D / Lancement & vernissage

Vendredi 12 juin à partir de 18 h vernissage de l’exposition de Speedy graphito à l’occasion de la publication de Symphonie Verticale aux éditions R.L.D.

speedy

Séance de dédicaces avec Speedy Graphito & Florence Mourey + du 12 au 18 juin exposition de multiples de Speedy Graphito, éditions R.L.D, gravures & lithographies originales .