Publié le Laisser un commentaire

Yassine GRPHSM / Nikola Mihov + Michaël Bordat/ Découverte du design graphique bulgare

Mardi 11 juillet à 19h sixième rencontre dans le cadre de la résidence d’auteur de Yassine intitulée GRPHSM autour du design graphique. Yassine, auteur et illustrateur, fondateur du blog L’Articho et animateur de l’émission Studio Articho sur Radio Campus invite spécialistes, graphistes et typographes à parler et échanger sur ce sujet au fil d’un programme avec des thèmes parfois classiques et d’autres moins !

bulg ban

Découverte du design graphique bulgare

Socmus est l’association de trois personnes : deux bulgares, Nikola Mihov et Valeri Gyurov, et un français, Michaël Bordat, qui se sont donnés pour mission de préserver un patrimoine en danger. Face à l’oubli d’un pays, ils collectent et archivent cette culture graphique qui fut un temps très populaire.En effet, le graphisme bulgare sous l’ère communiste a été très prolifique et largement soutenu par l’état. La propagande nationale passait beaucoup par des affiches pour annoncer les manifestations culturelles, fêtes populaires, événements sportifs et autres communications officielles du parti. Le public était attentif à ces réalisations graphiques comme les posters de Tassev, affichiste, personnage flamboyant et figure centrale de cet âge d’or de la communication graphique. Le graphisme bulgare n’est pas éloigné de celui des autres pays du bloc de l’Est comme la Pologne et la Tchéquie dont on connaît mieux la production. Ces pays avaient d’ailleurs l’habitude d’organiser des échanges culturels, ce qui peut expliquer une certaine parenté. Dans le graphisme bulgare, on distingue une approche joyeuse et colorée. L’usage des couleurs expressives y joue un rôle important et on y croise parfois l’usage de motifs folkloriques. Une touche décorative qui se rapproche d’un certain psychédélisme. Au final on y croise souvent un esprit festif, représentatif du tempérament bulgare.

Invités :

Nikola Mihov :  photographe bulgare grand défenseur de la culture de son pays. Il documente en photo les architectures abandonnés dans son livre Forget the past. Amateur de design graphique il est l’initiateur de ce projet de sauvegarde de ce patrimoine graphique délaissé.

Michaël Bordat : libraire et connaisseur de tout ce qui est imprimé, ce français s’implique dans ce projet en tant que messager, en France et à l’Ouest, de ce patrimoine inconnu.

Publié le Laisser un commentaire

Daniel Kupferstein / Commémoration en hommage aux victimes du 14 juillet 1953

Samedi 8 juillet à 17h les amis du Monde Diplomatique et la Ligue des Droits de l’Homme-Paris vous invite à une commémoration en hommage aux victimes du 14 juillet 195 : il s’agit de la répression par la police parisienne d’un cortège de nationalistes algériens, lors d’une manifestation pacifique de la gauche française. Ce jour-là, place de la Nation, la police a tiré et tué 7 personnes (6 algériens et un français). J’ai établi une liste de cinquante manifestants blessés par balles (que l’on retrouve dans mon livre “Les balles du 14 juillet 1953, éditions de la Découverte)  sans compter ceux qui ont eu le crâne fracassé. Un vrai carnage, disparu de notre mémoire collective, en France comme en Algérie dès le mois d’aout 1953.

balle

Publié le Laisser un commentaire

Marthe Pequignot & Laurène Daycard / Exils Intimes – Portraits de réfugiés LGBT

Jeudi 6 juillet à 19h, l‘illustratrice Marthe Pequignot et la journaliste Laurène Daycard vous invitent au vernissage de l’exposition Exils Intimes – Portraits de réfugiés LGBT. ainsi qu’à une lecture publique des récits, suivie d’une conférence-débat autour de l’asile LGBT.

marthe

/// Ils s’appellent Madina, Aum, Taftalmiss, Louis, Nathalie ou Bahati, viennent de Russie, de Thaïlande, ou du continent africain, et ils ont tous dû fuir parce qu’ils sont LGBT. La France leur a offert une terre d’asile et l’exposition « Exils intimes » retrace, en dessins et en mots, leurs parcours.

Ils sont six, comme les couleurs du drapeau LGBT. Certains sont arrivés en avion, sur un Visa tourisme, d’autres à travers la Méditerranée sur une embarcation de fortune ou par la route, caché à l’arrière d’un camion. Derrière eux, il y a des années d’oppression, parfois même des souvenirs de viols, d’emprisonnement et de tentatives de meurtre.

La France n’est pas exempte d’homophobie, et encore moins de transphobie. Mais depuis quelques années, les persécutions en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre sont reconnues comme des motifs valables pour obtenir le statut de réfugié. ///

/// Partenaires : Le Quatre Heures + Les Journalopes + L’Ardhis ///

Une partie des bénéfices des ventes sera reversé à l’Ardhis, l’Association pour la reconnaissance des droits des homosexuels et transsexuels à l’immigration et au séjour.

Publié le Laisser un commentaire

Léo Quievreux + Véro + Jean-Kristau / TOP SQUAD vs STRANDKÖRB /Culture Commune & Le Dernier Cri / Lancement

Samedi 1er juillet de 17h à 20h, lancement de TOP SQUAD vs STRANDKÖRB avec  Léo Quievreux + Véro + Jean-Kristau.

top sq

TOP SQUAD, de Léo Quievreux vient de paraître aux éditions Culture Commune. L’ouvrage tient autant de l’érotisme que d’une science-fiction horrifique et anxiogène, quelque part entre Paul Gillon, Crepax et Philip K. Dick. La série d’images qui compose ce livre a été réalisée à partir d’images glanées et assemblées, saturées de signes contradictoires. Le dessin de Léo, à la fois bruitiste et maîtrisé, a atteint ses dernières années une grâce et une subtilité rare dans le paysage underground actuel, et Culture Commune est très heureuse de pouvoir vous proposer ce livre.

Imprimé en enfer au printemps 2017. 20 pages, impression numérique sur papier recyclé 80g, couverture en sérigraphie douteuse 3 couleurs sur papier 200g. 120 exemplaires numérotés, 12 euros.

http://Leoquievreux.tumblr.com/

 STRANDKÖRB, de Véro et Jean-Kristau est un livre bicéphale, édité par Le Dernier Cri à l’occasion de leur exposition en janvier dernier avec Samplerman, qui propose une sélection de travaux de ces 2 adeptes du collage et détournement d’images. Jean Kristau retravaille sur machine de vieilles images érotiques ou infantiles en les superposant à des matières de son cru. Véro retouche par couches successives de vieilles photos de familles pour les transcender dans une veine surréaliste. Leurs créations s’élaborent en parallèle et donne parfois lieu à des créations «à quatre mains» sous le nom de Verotau.

64 pages OFFSET / sérigraphie COVER RABATS 4 passages / 15-21 cm / 500 ex. 20 euros.

Leurs travaux respectifs ainsi que leurs créations communes sont visibles sur le site verotau.free.fr

Puisque l’époque est à la reformation des groupes de rock mythiques, nous signalerons que Léo Quievreux et Jean-Kristau sont les membres fondateurs, avec Anne-Frédérique Maurer, des éditions Gotoproduction. Animateurs de la scène graphzine et de la micro-édition parisienne entre 1991 et 2001, ils ont publiés ensemble une soixantaine d’ouvrages, du fanzine photocopié dans la plus pure tradition du DIY au livre objet en sérigraphie, voire en lithographie.

Publié le Laisser un commentaire

Impressions #2 / Festival du livre de photographies

La programmation du festival Impressions #2 à la librairie Le Monte-en-l’air ! Les 24, 25, 28 et 30 juin. Nous vous attendons nombreux !

Impressions2

SAMEDI 24 JUIN

11H30
RENCONTRE ANIMEE PAR FRANCOIS CHEVAL : Plus j’avance, plus tu recules, comment veux-tu que je vernacule ?
« Paranoid Collection » Jérôme Simon, éditions Innocences. Invité Jean-Marie Donat
« American Dream », éditions Textuel. Invités : Patrick Tourneboeuf et Sylvie Meunier
« Die Winter », Editions GwinZegal. Invité : Stéphane Winter

16h30
RENCONTRE ANIMEE PAR Francois Cheval : La jeune photographie
« Une jeunesse française », André Frère éditions. Invités : Hervé Lequeux et Sébastien Deslandes
« Jeunes générations », Le Bec en l’air. Invitées : Yohanne Lamoulère et Lola Reboud.

18H30
RENCONTRE ANIMEE PAR MARC FEUSTEL
Sooanne Berner et Sam Contis (sous réserve) présentent les éditions Mack et le livre « Deep Spring » entre autres publications

DIMANCHE 25 JUIN

16H
Signature de livres auto-édités :
Dilan D’Agata, Pole Ka et Kimberly Clark, Gazza(r)ra! (Pamela Maddaleno et Léa Neuville), Léa Habourdin, Myopzine ( Pierre Hybre et Jean Larive), Gaëlle Labarthe, Kramer O’Neill, Thomas Boivin

17H00
CONVERSATION DE REMI COIGNET
Amaury da Cunha parlera de son livre « HS, Images d’une histoire souterraines », Editions Filigranes.

18H00
RENCONTRE ANIMEE PAR Marc Feustel
Oliver Sieber et Katja Stuke viennent présenter les éditions Böhm Kobayashi

19H00
CONVERSATION DE REMI COIGNET
Pino Musi parlera de ses livres « Acre », Éditions GwinZegal et « Operating Theater », Auto-édité

MERCREDI 28 JUIN

18H30
Signature d’Antoine D’Agata

VENDREDI 30 JUIN

18H30
Amélie Landry et Laurent Gaissad présentent leur livre « Les chemins égarés », éditions Le Bec en l’air

EXPOSITION DE Thomas Boivin PENDANT LA DUREE DU FESTIVAL

Publié le Laisser un commentaire

Nicolas Arispe / Le Livre / Tripode / Projection du ciné-concert

Jeudi 22 juin à 19h, projection du BD-concert en présence des artistes et rencontre avec Nicolas Arispe depuis Buenos Aires autour du livre LE LIVRE de Nicolas Arispe publié aux éditions Le Tripode.

arispe

Le Livre réinterprète sept épisodes de l’Ancien Testament : la création du monde par Dieu, le sacrifice d’Abraham, la venue de l’Ange vengeur, les doutes de Job, les lamentations de Jérémie, la prophétie d’Ezéchiel et la punition de Jonas. Ces récits bibliques sont ici désaxés (spatialement et temporellement) et figurés par des animaux. Dans la Création, Dieu est représenté en ingénieur d’une centrale nucléaire. Ezéchiel se réincarne dans un être au croisement d’un minotaure et d’un cadre d’affaires. Le sacrifice d’Abraham se rejoue au sein d’une communauté d’ours blancs au pôle Nord, près de l’épave d’un chalutier pris dans les glaces. Jonas s’est métamorphosé en un loup à bord d’un navire de la Renaissance, etc. Le mélange des symboles ou leur inversion, les références à notre monde contemporain, l’usage des figures mi-homme mi-bête… l’originalité des codes utilisés par Arispe, alliée à un dessin virtuose, réussit à remettre en lumière ce que nous pensions connaître, à nous refaire découvrir de façon sensible, au-delà des croyances, les dimensions poétiques et universelles de l’Ancien Testament.

https://www.youtube.com/watch?v=2H8hz852GQo

Composition – synthétiseurs : Julien Jolly
Animation : Juliette Maroni
Voix – direction artistique : Lucie Eple

Publié le Laisser un commentaire

États d’urgence / Editions Libertalia / Lancement

Mercredi 21 juin à 18h30, soirée autour de la publication de Etats d’urgence  publié aux éditions Libertalia.

etat

Photographie sociale & documentaire.

« Censé lutter contre la menace terroriste, l’état d’urgence a d’abord permis de pourchasser, d’assigner à résidence, d’interdire de manifestations. Dans ses chiffres bruts, 4 200 perquisitions administratives, 710 assignations à résidence, 588 interdictions de séjour. Et seulement 0,3 % de ces mesures ont débouché sur des enquêtes policières pour fait de terrorisme. Alors si l’état d’urgence semble techniquement dérisoire, politiquement c’est un signe lourd envoyé à la population. »

États d’urgence regroupe six professionnel-le-s de la photographie sociale. Immergés au cœur des mobilisations et des grands enjeux contemporains, ils posent sur l’actualité un regard loin de tout sensationnalisme et témoignent des tas d’urgences que traverse la France : mouvement social, crise migratoire, violence d’État, écologie… Pour voir autrement le monde qui nous entoure.

Les auteurs

Yann Levy. Membre du studio Hans Lucas. Ancien éducateur spécialisé, il a commencé la photographie dans le fanzinat. Photographe et rédacteur pour la presse nationale, il est aussi réalisateur de documentaires. Ses principaux travaux interrogent les cultures urbaines, la jeunesse, le queer, le corps, mais aussi le rapport à la mémoire et les rapports de résistance et de domination en France, en Irlande du Nord, en Israël et en Palestine.

Vincent Palmier. Rédacteur au service photo de l’Agence France-Presse et diplômé d’un master en histoire de l’art, Vincent a également étudié le photojournalisme à San Francisco. Il a été l’assistant de photographes au sein de l’agence Magnum. Par ailleurs, il a collaboré à la création et à la programmation du festival Impressions, consacré aux livres de photographie.

Valentina Camu. Membre du studio Hans Lucas et diplômée des Beaux-Arts, elle étudie d’abord la peinture et s’intéresse ensuite de plus près à la photographie. Elle réalise un premier reportage sur les travellers en Europe et se concentre aujourd’hui sur des sujets de société tels que la vie en squat, la toxico­manie ou l’exclusion sociale.

Julien Pitinome. Ancien éducateur spécialisé, cofondateur du collectif ŒIL et corédacteur en chef photo de Fumigène magazine, Julien travaille principalement sur les problématiques des quartiers populaires et du vivre ensemble.

Valérie Dubois. Membre du studio Hans Lucas. Diplômée en information-communication à l’Institut français de presse et en photojournalisme à l’EMI-CFD, Valérie publie dans la presse nationale des reportages sociaux réalisés en France et à l’international. Elle mène en parallèle un travail de portraits et d’illustrations à l’univers plutôt onirique et parfois sombre.

Nnoman. Cofondateur du collectif ŒIL et corédacteur en chef photo de Fumigène magazine. Son travail se concentre sur la banlieue et le quotidien de ses habitants, les oppressions et la mise en lumière des résistances.

Publié le Laisser un commentaire

Yassine GRPHSM ! / Polices de France / Benoit Bodhuin & Velvetyne

Mardi 20 juin à 19h en partenariat avec le Fanzines! Festival, cinquième rencontre dans le cadre de la résidence d’auteur de Yassine intitulée GRPHSM autour du design graphique. Yassine, auteur et illustrateur, fondateur du blog L’Articho et animateur de l’émission Studio Articho sur Radio Campus invite spécialistes, graphistes et typographes à parler et échanger sur ce sujet au fil d’un programme avec des thèmes parfois classiques et d’autres moins !

POLICES DE FRANCE, rencontre avec Benoit Bodhuin et Velvetyne.

pol

Une effervescence règne dans la scène typographique française liée à l’arrivée de nouvelles générations de créateurs de caractères. Les projets se multiplient et les typographies prolifèrent. Lors de cette rencontre nous nous intéresserons aux enjeux actuels en donnant la parole à des acteurs de ce renouveau.

BENOÎT BODHUIN

Graphiste, dessinateur de caractère et enseignant, son approche de la typo est osée et fantaisiste. « Je pars à l’aventure. » dit-il, quand il se lance dans la conception d’une nouvelle typo. Ses créations dénotent par leur originalité et un certain sens de l’humour à l’image de sa typo Elastik qui propose de déformer de manière éxagérée, voire caricaturale, les accents d’une typo linéale.

http://www.bb-bureau.fr/

VELVETYNE

Cette fonderie créée en 2010 par de jeunes créateurs de police propose des typographies gratuites et libres de droits. On peut les partager librement et même les modifier. Une approche ouverte et collaborative du dessin de caractère. Ils fédèrent de nombreux jeunes typographes et organisent des ateliers autour de cette pratique pour la rendre toujours plus vivante.

http://velvetyne.fr/

Velvetyne est partenaire du festival Fanzines ! et a fourni les 2 typographies utilisées dans la communication du festival.

Publié le Laisser un commentaire

Lisa Mandel & Julie Pagis / Prézizidentielle / Lancement

Dimanche 18 juin de 17h à 20h, rendez-vous avec Lisa Mandel & Julie Pagis pour fêter la publication de Prézizidentielle.

Lisa prezi

Une relecture décalée, féroce et très drôle du plus grand rendez-vous politique français !

Julie, chercheuse au CNRS, a proposé à Lisa, autrice de la BD, de la suivre dans son enquête sur « les enfants et la présidentielle ». Elles ont rencontré les élèves d’une école primaire de Seine-Saint-Denis, et restituent avec humour – et sans démagogie – leurs manières « bien à eux » de vivre cette élection.