Publié le Laisser un commentaire

L’Emprise des sons / Revue Terrain n°68 / Lancement

Vendredi 8 décembre à partir de 18h30, rencontre avec l’équipe de la revue Terrain pour la sortie du numéro 68 consacré à la musique.

terrain68_couv.jpg

La musique jouit en apparence de toutes les vertus. Sociologues, musicologues et neuroscientifiques ont montré ses bienfaits pour calmer les douleurs, apaiser les âmes et les rapports sociaux. On oublie de dire que les remèdes les plus puissants sont souvent aussi les plus dangereux… Sans délaisser l’étude des good vibes, ce numéro entend donc les mettre en regard avec les mauvaises ondes, celles qui tuent ou torturent : chants qui font brûler de rage le futur homicide en Ethiopie, souffrances du heavy metal… En jeu, saisir l’efficacité de structures musicales qui méritent parfois peut-être, car elles échappent à leur auteur, le nom d’êtres sonores.

Publié le Laisser un commentaire

Yassine et Toma Bletner / Une approche décontractée de l’histoire du graphisme / Lancement

Jeudi 7 décembre à 18h30, lancement d’Une approche décontractée de l’histoire du graphisme de Yassine et Toma Bletner publié aux éditions Le Monte-en-l’air.

approche

Qu’ils soient typographes, publicitaires, directeurs artistiques, affichistes, membres d’un collectif d’artistes ou créateurs de mode, les grands noms évoqués dans les pages de ce livre ont tous contribué à imposer leurs créations graphiques majeures dans notre inconscient collectif. De Bodoni et sa fameuse police de caractère, on apprend la rigueur. De Baskerville, la précision. De Cassandre, l’audace et de Brody, le modernisme. Tout à la fois instructive et réjouissante, cette approche est une véritable gageure. Comment faire tenir toutes ces références dans des strips de 4 cases maximum ? En allant à l’essentiel, tout simplement. Car on comprend bien en les lisant que ce que Toma Bletner et Yassine nomment anecdotes sont en réalité des moments-clés de l’histoire du graphisme et que cette approche en est un concentré revigorant. La lecture de ce livre vous fera l’effet d’avoir avalé un tube de vitamines. Reboosté, votre esprit sera plus attentif aux images qui l’entourent. Et il saura que celles qui traverseront les époques et voyageront autour du monde sont l’œuvre de géniaux visionnaires.

Publié le Laisser un commentaire

Lucas Chancel / Insoutenables inégalités / Petits Matins / Présentation et Débat

Dimanche 3 décembre à 17h30 présentation du livre « Insoutenables inégalités » de Lucas Chancel

lucas

Dans un contexte d’accroissement des inégalités et de chômage de masse, les politiques environnementales sont souvent perçues comme des contraintes supplémentaires, quand elles ne sont pas qualifiées de mesures anti-pauvres ou anti-ruralité. Pourtant, il existe un lien étroit entre les injustices sociales et environnementales.
En effet, les données chiffrées sont sans appel : au Nord comme au Sud, les plus riches sont les principaux pollueurs, tandis que les plus modestes sont davantage exposés aux risques et plus vulnérables face aux dégâts occasionnés, comme les récents ouragans en Atlantique l’ont montré.
C’est pourquoi la question de la justice sociale doit être mise au coeur des politiques de développement durable. Infrastructures, systèmes de mesure innovants, réformes fiscales… Les solutions et les exemples à suivre ne manquent pas. Seulement, leur mise en œuvre ne se fait pas du jour au lendemain, ni sans résistances, que ce soit en Europe, aux États-Unis ou en Inde. Afin d’accompagner et d’accélérer la nécessaire métamorphose de l’État social, l’auteur propose plusieurs pistes concrètes et plaide pour une meilleure articulation des luttes locales et de la coordination internationale.

Publié le Laisser un commentaire

Blexbolex / Nos vacances / Albin Michel / Lancement

Dimanche 3 décembre à 14h, venez rencontrer Blexbolex et son superbe Nos vacances publié chez Albin Michel Jeunesse

 

blex couv

Une petite fille passe des vacances chez son grand-père quand un invité indésirable vient troubler son bonheur. Elle doit partager grand-père, jeux et repas avec un éléphanteau qu’elle juge stupide et grotesque. Pour apaiser l’hostilité entre les deux enfants le vieil homme doit faire preuve de patience et d’imagination. Il les conduit à la fête du village où la petite fille endormie devant un grand feu entame un « voyage céleste » et rencontre un bel enfant. Le lendemain, jour du départ de l’invité, elle refuse d’aller à la gare mais postée dans un arbre elle voit passer le train : à l’intérieur, le petit éléphant lui fait signe. Un battement de paupière et elle croit voir à sa place l’enfant des étoiles…

Blexbolex (Bernard Granger) est né en 1966 à Douai. Il vit aujourd’hui à Leipzig, en Allemagne. Après un passage aux Beaux arts d’Angoulême, dans les années 90 il découvre la sérigraphie et apprend les techniques de l’édition sur le tas. Directeur de collection chez Cornelius, il lance les collections Lucette et Louise puis il participe à Ferraille et multiplie les publications chez divers éditeurs. Depuis 2006,á il travaille à une oeuvre importante autour de l’imagier. Le premier, L’imagier des gens, paru en 2008, a reçu le prix du plus beau Livre du monde, Goldene Letter, à la Foire du livre de Leipzig. Le deuxième, Saisons, áa été choisi en 2010 par le Conseil Général du Val-de-Marne comme cadeau de naissance aux enfants du département. Romances est le troisième et dernier opus d’un triptyque qui s’impose comme un chef d’oeuvre de l’édition jeunesse.

Publié le Laisser un commentaire

Anna qui chante / Sonia Paoloni et Eloïse Rey / Biscoto / Lancement

Samedi 2 décembre de 17h à 20h !

anna

 

Anna qui chante est un conte pas piqué des hannetons où l’on rencontre un roi terriblement tyrannique qui opprime son pays et tient enfermée la jeune princesse Judith. Quand, pour l’occuper, il va jusqu’à kidnapper les petites filles du royaume, la coupe est pleine ! Anna, enfant de 9 ans, va tout bouleverser par un chant puissant et porteur d’espoir, si puissant qu’il pourrait bien pétrifier le roi et ramener la joie dans le royaume…
Ici, l’histoire est absolument féministe, le chant n’est pas le doux refrain d’une femme qui attend son prince, mais celui de la révolte qui gronde. La voix qui résonne dans le palais questionne, s’insurge, et entraîne à sa suite toutes les petites voix jusqu’alors étouffées, pour enfin renverser l’injustice du tyran. Ici, les petites filles ne sont pas en concurrence, il est question d’entraide, d’amitié, et de sororité.


L’autrice
Sonia Paoloni écrit pour Biscoto depuis le tout premier
numéro, différentes rubriques, souvent avec une teinte
philosophique. Elle est également lissière et peintre.


L’illustratrice
Éloïse Rey est illustratrice et graphiste. On la retrouve
tous les mois dans les pages de Biscoto éditions. Elle est cofondatrice de La Tribune du Jelly Rodger

Publié le Laisser un commentaire

Ines d’Almey et Sébastien Chebret / Arrête d’inventer / Lancement

Samedi 2 décembre de 17h à 20h, dédicace d’Ines d’Almey et de Sébastien Chebret.

arrete

« On dit que j’invente tout le temps, mais ce n’est pas vrai.
Je vis juste des aventures incroyables que personne ne veut croire.
Et tout ce que les gens savent dire, c’est Arrête d’inventer! .

Quand une petite fille pleine de vie transforme son quotidien par le pouvoir de son imagination, sa chambre devient une mer agitée par la tempête, le trajet vers l’école une fanfare générale et le potager de papi la jungle d’Amazonie…

=================

Inês d’Almeÿ est une auteur franco-portugaise qui aime la cartographie poétique et redessiner le monde à partir des sens et de l’imagination. Puisqu’on lui dit depuis toute petite qu’elle n’arrête pas d’inventer des histoires et qu’elle devrait se tenir tranquille, elle a bien sûr fait le contraire. Elle a publié en portugais son premier album jeunesse intitulé Céu de Sardas (Ciel de rousseur) aux éditions Bruaá en 2016. Son premier album écrit en Français, Arrête d’inventer, a suivi un an plus tard aux éditions Gautier-Languereau, en Novembre 2017. D’autres projets jeunesse sont en cours.

Sébastien Chebret, illustrateur touche a tout, où se mêlent peintures diverses et variées passant par la gouache, l’acrylique, l’aquarelle, de collages à base de papiers récupérés un peu partout dans des brocantes, et d’une présence grandissante d’outil numérique.

Publié le Laisser un commentaire

Sophie Pujas / Pirates! – L’art du détournement culturel / Editions Tana / Lancement

Jeudi 30 novembre à 18h30, soirée à l’occasion de la parution du livre « Pirates, l’art du détournement culturel » de Sophie Pujas publié par les éditions Tana.

pirates

Théorisé par les situationnistes dans les années 1950, le détournement, c’est la créativité sous le signe du clin d’oeil, voire du flirt avec l’absurde, mais aussi du soupçon permanent. Désormais, à l’ère du 2.0, chacun peut s’approprier les images cultes et en jouer. Cet art de la subversion s’invite dans la vie quotidienne et ne cesse d’investir de nouveaux territoires comme de nouveaux supports. Entre fétichisme nostalgique et dézingage ironique, les chefs-d’oeuvre du passé et les icônes pop sont revisités.
À travers 6 chapitres thématiques et 17 portraits, ce livre explore l’univers de ces créatifs qui ont l’art des rapprochements insolites, de la manipulation, de la métaphore.
Ils bouleversent les codes et désacralisent les icônes de l’histoire de l’art ou de la pop culture, manipulent les mots, hackent l’espace public, chahutent avec le réel, font naître une rêverie de nos objets ordinaires…

Publié le Laisser un commentaire

Agnès Geoffray & Emil Sennewald / Before the eye lid’s laid / Lancement

Mardi 28 novembre à 18h30, lancement de Before the eye lid’s laid de Agnès Geoffray & Emil Sennewald

before

Before the eye-lid’s laid propose une constellation d’images et de textes d’Agnès Geoffray, ponctués d’inserts critiques de J. Emil Sennewald. Différemment de la relation habituelle entre critique d’art et artiste : ici les mots parlent aux images plutôt que de parler d’elles. Textes et images se confrontent, pour faire osciller leurs niveaux de signification respectifs. La mise en espace invite à l’expérience de cette oscillation entre voir, imaginer et penser.

Publié le Laisser un commentaire

Bien, monsieur. #8

Dimanche 26 novembre 2017 à partir de 17h, lancement de Bien, monsieur. #8

Désormais semestrielle et imprimée en offset, la revue s’accorde 40 pages de plus pour porter un regard tendre/cruel/humoristique/analytique sur notre société.

Ce nouveau numéro est bien rempli :
96 pages d’histoires et de dessins, avec Oriane Lassus, Pierre Morte, Timothée Gouraud, Lison Ferné, Jochen Gerner, Charlotte Melly, Frédéric Mancini, Lucas Ferrero, Juliette Mancini & Elsa Abderhamani.

Publié le Laisser un commentaire

Jean-Claude Mouton / Vu d’après / Lancement

Samedi 25 novembre de 17h à 20, lancement de Vu d’après.

jcmouton_vu_dapres

Ce livre est un hommage à la ville de Lisbonne, sa lumière, son histoire. 43
photographies prises entre 2008 et 2016 en scandent les pages pour non pas
raconter la ville mais pour la fixer jusqu’à voir au delà. Les prises de vues ont
été réalisées avec un appareil sténopé chargé en film couleur. Ce sont des
images de lenteur qui traduisent les longues promenades à travers les rues,
les yeux hypnotisés par le fleuve et plus loin le grand large. La présence des 3
langues française, chinoise, et portugaise est certes motivée par le propos du
livre, mais ces pages de textes agissent aussi comme des images à leur tour
jetées vers le lointain. La lumière maritime qui baigne la ville de Lisbonne
(Jean Claude Mouton), les échanges culturels et commerciaux qui ont eu pour
point de départ Lisbonne (Liu Yung Hao), et la dimension autobiographique de
toute image (Lee Ming Yu) sont tour à tour évoqués dans ces textes qui
accompagnent les images.
Jean Claude Mouton est photographe et enseignant à l’Ecole Supérieure d’Art
de Dunkerque.
Liu Yung Hao enseigne la théorie de l’art et du cinéma à l’université Shih Hsin
de Taipei.
Lee Ming Yu est cinéaste et artiste plasticien.