Publié le Laisser un commentaire

Fanzine Imbécile / Lancement

samedi 15 septembre de 17h à 20h, lancement – assemblage final du fanzine « Imbécil enamorado » – L’Imbécile amoureux – à .. Paris ! Oh là là ! Le groupe entier La Virtual Room dans la ville de l’amour! Magnifique!

Presentación-montaje final del « Imbécil enamorado » en.. Paris! Oh là là!
Le Monte-en-l’air (71 rue de Ménilmontant) acogerá al Imbécil el próximo sábado 15 de septiembre de 17 a 20h. La Virtual Room al completo en la ciudad del amor! Magnifique!

imbecil 1

============================

L’Imbécile est un fanzine-objet coordonné par le collectif La Virtual Room (Barcelone). Son format est celui d’un paquet de tabac à rouler. Chaque numéro traite d’un sujet différent et copie le dessin d’une marque de tabac connue. C’est une publication graphique qui fonctionne à partir d’un appel à participation ouvert.

El Imbécil es un fanzine-objeto coordinado por el colectivo La Virtual Room (Barcelona). Su formato es el de un paquete de tabaco de liar. Cada número trata sobre un tema diferente, y copia el diseño de alguna marca de tabaco conocida. Se trata de una publicación gráfica que funciona a partir de una convocatoria abierta.

Publié le Laisser un commentaire

Brecht Evens / Les Rigoles / Actes Sud BD

Jeudi 13 septembre à 18h30, venez rencontrer Brecht Evens à l’occasion de la publication Des Rigoles publié aux éditions Actes Sud BD.

brecht

Dans la plus belle ville du plus beau pays, princes et princesses
d’Europe sont en quête d’émerveillement, de salut et de gloire.
Ils sont dans la fleur de l’âge… et c’est une nuit d’été.
Les néons de Brecht Evens se fondent dans les illusions de ses héros.
Le soir de son déménagement, Iona trouve un oiseau mort
devant sa porte et ses amis ne se pressent pas pour fêter
son départ. Qu’importe, la ville lui appartient.
Rodolphe est un prince déchu et cette nuit, il va reconquérir
son royaume jusqu’à donner le signal de l’insurrection.
Victoria fuit l’étreinte étouffante de son entourage aux bras
d’une danseuse de pole dance qui l’invite à faire un voyage fabuleux, un saut dans le vide.
Après Les Noceurs, Les Amateurs et Panthère, les héros
Les Rigoles est un récit choral éclairé par le talent de Brecht Evens.

================

Brecht Evens a vingt-deux ans quand il sort de l’école Saint-Luc de Gand (Belgique) avec, sous le bras, Les Noceurs, son projet de fin d’études. Ce Flamand est emblématique d’une nouvelle génération de jeunes auteurs doués et cultivés, pris dans l’étau de ce pays biculturel. Les Noceurs, traduit en sept langues, a obtenu le prix de l’Audace au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2011. En 2011 également,
il revient avec Les Amateurs, puis en 2014 avec Panthère, tous deux sélectionnés à Angoulême. et son dernier ouvrage, rend hommage à Paris pour les éditions Vuitton.
Entre deux livres, il travaille pour la presse, la mode, et est exposé à la galerie Martel à Paris. Brecht Evens vit à Paris. Cette année, il a réalisé la Fresk des quarante ans d’Actes Sud.

Publié le Laisser un commentaire

Mathieu Burniat / Une mémoire de roi / Premier parallèle

Mercredi 12 septembre à 19h

mem

Deux petites semaines, c’est le temps dont dispose le roi de Léthésie, jeune monarque inculte et écervelé, pour se préparer à une rencontre internationale où il entend bien éblouir la belle princesse Angéline de Monaco… La réputation du royaume est en jeu.
Le délai semble intenable. C’est sans compter sur un certain Simonide, précepteur loufoque tout droit venu de l’Antiquité. Sa mission : transformer le plus ignare des hommes en sage disposant d’une mémoire d’éléphant.
Pour le roi comme pour le lecteur commence alors une fabuleuse plongée dans l’art de la mémoire. Un périple à l’issue duquel tous connaîtront les techniques de mémorisation déjà utilisées par nos ancêtres grecs et romains.
Car nul n’a de “mauvaise mémoire” : il suffit, pour la mobiliser, de l’apprivoiser.
Et alors… Elle ne connaît plus aucune limite.

Publié le Laisser un commentaire

Fanny Taillandier / Par les écrans du monde / Seuil / Rencontre

Mardi 11 septembre à 19h, venez rencontrer Fanny Taillandier à l’occasion de la publication de Par les écrans du monde aux éditions du  Seuil. Rencontre animée par Thomas Coppey.

fanny

Dans l’aube à peine levée sur un lac proche de Detroit, aux États-Unis, un vieil homme insomniaque laisse successivement le même message à sa fille et à son fils : il va bientôt mourir. Elle est une brillante mathématicienne et travaille à calculer les risques dans une compagnie mondiale d’assurances dont le siège est au World Trade Center, à New York. Lui est un vétéran de l’US Air Force, il dirige la sécurité à l’aéroport de Boston. C’est le matin du 11 septembre 2001 et un jeune architecte égyptien, Mohammed Atta, a pris les commandes d’un Boeing 767.

Entre roman d’espionnage et méditation historique, entre western et fable dostoïevskienne, Fanny Taillandier propose de parcourir le labyrinthe cathodique d’un millénaire dont le spectacle, d’emblée, s’impose comme une énigme.

Publié le Laisser un commentaire

Quentin faucompré / la stratégie du sandwich / Les requins marteaux

Dimanche 9 septembre à partir de 17h, rendez-vous avec Quentin Faucompré pour fêter La stratégie du sandwich.

couverture-finale_def_LABO.indd

Quentin Faucompré travaille à la base le dessin, mais ne s’interdit aucun autre terrain de jeux. Il alterne expositions, éditions et performances. La Stratégie du sandwich est un livre inventaire qui réunit certaines pièces-ingrédients du puzzle que représente l’étendue de son travail. Chaque proposition y est présentée en fonction de sa nature formelle. Ainsi, la photographie montre l’objet livre et les installations, les captures d’écran figurent une trace des performances, l’imprimé expose le dessin… Le livre est une généreuse psychanalyse en roue libre, un rituel sous acide, non dénué parfois d’activisme politique, une véritable invitation à se frotter à un existentialisme farceur. La Stratégie du sandwich est accompagné de textes d’Éva Prouteau et de Jackie Berroyer.

Publié le Laisser un commentaire

Martine Camillieri et Bernd Richter / Tout en Kmion / Epure

kmion

Dans ce nouveau livre, je raconte la vie de voyageurs parfois engagés pour de longs mois à travers le monde. Leurs kmions, toujours home-made, sont plus pensés et aboutis, presque des lofts en bois avec des cuisines inspirantes et bien équipées !

Nous avons imaginé « Tout en Kmion » avec mon compagnon d’Odyssée Bernd Richter. Au cours de nos derniers voyages, nous avons rencontré des gens qui vivaient encore plus en osmose avec la nature, partis tous les week-ends même les plus nordiques, ou engagés pour de longs voyages à travers le monde des saisons. Pour ces vanlifers de la slowlife, l’aménagement toujours homemade évoluait vers plus de confort, s’approchant de de chalets à roulettes ou de lofts en bois, tous équipés d’une presque vraie cuisine. C’est aussi sous cet angle que j’ai abordé ce deuxième livre : comment construire sa kitchen on the road. Et encore plus « Cuisine de Peu ». Côté cuisine, j’ai réduit le matériel à l’essentiel. Le Food book répertorie les aliments les plus rencontrés en voyage. La cuisine est au plus simple : un plat/une casserole ! Mais vous trouverez plus de 100 recettes de petits frichtis à préparer à la lueur des lampions sur une plage ou le long d’un fjord. Des recettes de légumes nombreuses et inventives : les falafels de folie ou le houmous delight au presse ail ! Et pour ce qui est de la viande et des fromages, on chapeaute nos plats à l’italienne d’une chiffonnade fine de jambon, ou de chips de parmigiano, capables d’embellir l’assiette la plus simple. Parce que la simplicité volontaire a effectivement parfois un petit goût d’extraordinaire… Vivre de peu a parfois un petit goût d’extraordinaire, nos amis du slow travel et mon compagnon d’Odyssée vous le confirmeront.

Dessins techniques réalisés par Mathieu Camillieri.

Publié le Laisser un commentaire

Catherine Castro et Quentin Zuttion / Appelez-moi Nathan

 

nathan

Quitte à devenir quelqu’un,
autant que ce soit vous-même !
Lila coule une enfance parfaite jusqu’au jour où son corps fait des siennes et crie à tout le monde qu’elle est une fille.
Lila est seule à savoir qu’elle est un garçon.
Ce corps étranger, cette identité féminine, ça ne va pas être possible. Devenir « il » aux yeux de tous, corriger les résultats de la loterie génétique pour être enfin lui-même, va être son combat. On n’imagine pas, comment l’imaginer, ce qu’une telle décision représente ; ce qu’il faut de bravoure, de ténacité, pour y parvenir.
Appelez-moi Nathan est la fiction d’une très belle histoire vraie

Publié le Laisser un commentaire

Philippe Annocque / Seule la nuit tombe dans ses bras / Editions Quidam

Mercredi 5 septembre, rendez-vous avec Philippe Annocque pour parler de Seule la nuit tombe dans ses bras.

nuit

Coucher par écrit, est-ce que c’est tromper ? pourrait écrire Herbert puisqu’il est écrivain. Car Herbert ne couche pas avec Coline, qui ne couche pas avec Herbert. Facebook est l’univers parallèle où se joue l’aventure de leurs doubles virtuels, qui ressemble à une histoire de fesses ou à une histoire d’amour, comment savoir dans un monde où apparemment rien n’est grave. A moins que les mots eux-mêmes ne puissent donner corps à leur étreinte imaginaire…

Publié le Laisser un commentaire

Les déclinaisons de la Marguerite / Séraphine Menu / Editions Thierry Magnier

Samedi 1er septembre à partir 17h30, venez fêter Les déclinaisons de la Marguerite avec Séraphine Menu.

seraphine menu

Maggie est l’aînée d’une famille de quatre enfants. Pas facile de trouver un peu de temps pour soi au sein de cette tribu ! Alors quand la prof de latin organise un voyage de classe en Italie, Maggie voit l’occasion rêvée de mettre les voiles et de se rapprocher du bel Anatole.

Publié le Laisser un commentaire

Dialectique de la pop / Rencontre avec l’auteur Agnès Gayraud

Jeudi 30 août à partir de 19h, venez fêter la sortie de Dialectique de la pop d’Agnes Gayraud.

pop

Tout le monde connaît la pop, la reconnaît, a un avis sur elle. Omniprésente, dominante, sa singularité artistique et philosophique reste pourtant peu interrogée, comme si un tabou pesait sur cette forme musicale née au début du XXe siècle et dont le destin est lié à ses conditions techniques de production et de diffusion.
Dans ce premier livre, la philosophe et musicienne Agnès Gayraud se penche sur la profondeur de cette musique longtemps considérée comme “légère” et cantonnée à un statut d’objet de consommation.
Au cœur des œuvres musicales elles-mêmes, elle y déploie tous ses paradoxes pour révéler des ramifications esthétiques d’une richesse insoupçonnée.
« Dialectique de la pop », Coédition Éditions La Découverte / Cité de la musique-Philharmonie de Paris, La Rue Musicale, coll. [culture sonore], 2018.