Publié le Laisser un commentaire

Manon Garcia – On ne naît pas soumise, on le devient – Rencontre

Mardi 30 octobre à 19h, venez rencontrer Manon Garcia.

manon

Même les femmes les plus indépendantes et les plus féministes se surprennent à aimer le regard conquérant des hommes sur elles, à désirer être un objet soumis dans les bras de leur partenaire, ou à préférer des tâches ménagères – les petits plaisirs du linge bien plié, du petit-déjeuner joliment préparé pour la famille – à des activités censément plus épanouissantes. Ces désirs, ces plaisirs sont-ils incompatibles avec leur indépendance? Est-ce trahir les siècles de féminisme qui les ont précédées? Peut-on attendre que les hommes fassent le «premier pas» et revendiquer l’égalité des sexes?
Les récents scandales sexuels qui ont agité le monde entier ont jeté une lumière crue sur ces ambivalences et sur l’envers de la domination masculine : le consentement des femmes à leur propre soumission.
Tabou philosophique et point aveugle du féminisme, la soumission des femmes n’est jamais analysée en détail, dans la complexité des existences vécues.
Sur les pas de Simone de Beauvoir, Manon Garcia s’y attelle avec force, parce que comprendre pourquoi les femmes se soumettent est le préalable nécessaire à toute émancipation.

Publié le Laisser un commentaire

Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon / Psychanalyse de l’aéroport international

Mercredi 31 octobre à partir de 18h30, venez rencontrer Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon auteurs de Psychanalyse de l’aéroport international.

psy

L’aéroport international est le lieu de toutes les contradictions : la promesse de liberté se heurte au contrôle des corps, l’aspiration à la circulation illimitée achoppe sur la surveillance généralisée, les rêves d’un ailleurs s’évanouissent face à l’omniprésence de la menace terroriste, la soif de consommation rencontre des produits inaccessibles. Il combine les terreurs et les désirs contemporains. Il est un lieu laboratoire de la modernité.

Cet essai regroupe des réflexions, des spéculations et des histoires obtenues à partir de ce que l’aéroport international raconte. Il tire sa matière d’anecdotes, d’images, d’archives et de citations glanées sur Internet et ailleurs. Ces fragments sont agencés sous la forme d’un parcours spatial et critique qui explore les névroses, les fantasmes, les tabous et les désirs du lieu.

Publié le Laisser un commentaire

Aude Massot et Karim Lebhour / Une saison à l’ONU / Lancement

Samedi 27 octobre de 17h à 20h, venez fêter le lancement de Une saison à l’ONU de Aude Massot et Karim Lebhour.

onu

Conseil de sécurité de l’ONU… Le ministre indien des Affaires étrangères prononce un discours. Il faut plusieurs minutes à ses conseillers pour réaliser qu’il est en train de lire celui de son homologue portugais posé sur la table devant lui… Correspondant de presse au siège des Nations Unies à New York pendant quatre ans, Karim Lebhour accompagné par Aude Massot, livre une chronique parfois décalée, souvent drôle et édifiante sur le fonctionnement de cette institution qui reste, malgré tout, la seule dans laquelle tous les pays peuvent faire entendre leur voix et un lieu unique au sein duquel peut exister une communauté internationale.

Publié le Laisser un commentaire

Pulsions graphiques : anthologie Elvifrance 1970-1992 / Lancement

Vendredi 26 octobre à partir de 18h30, rencontre avec Christophe Bier et Jean-Marie Donat à l’occasion de la parution de Pulsions graphiques : anthologie Elvifrance 1970-1992

Pulsionsgraphiques

PULSIONS GRAPHIQUES : réunissant les couvertures les plus émoustillantes comme les plus improbables, ainsi qu’une sélection de planches choisies, cet ouvrage massif est accompagné d’un texte passionnant sur la bande dessinée populaire pour adultes et la saga ELVIFRANCE.

Dès la fin des années 1960, les Italiens ont inondé les kiosques de milliers de BD érotiques en format poche et bon marché. En France elles furent traduit par Elvifrance, au grand dam de la censure. Mais celle-ci n’était pas de taille à lutter contre Luciféra, Jungla, Jacula, le binoclard priapique de Sam Bot, Zara la vampire, les troufions obsédés de Salut les bidasses, les extra-terrestres libidineux, les démons et les revenants des séries d’épouvante et le culot monstre de son éditeur, qui développa son propre réseau de diffusion. « Du plaisir pour toutes les bourses », affirmait-il. Jusqu’en 1992, il fournit mensuellement du sexe, de la gaudriole et des frissons, s’acharnant à caresser les mauvaises pulsions de son lectorat. Cocufiage, tortures, parties carrées, nymphomanie galopante, nécrophilie, fétichismes et sadomasochisme: Elvifrance est un incroyable réservoir à fantasmes, témoin d’une période permissive qui se moquait pas mal du bon goût et des convenances.

Publié le Laisser un commentaire

Forgeries n° 1 / Lancement

Jeudi 25 octobre à partir de 18h30 venez fêter la publication de  Forgeries n° 1.

forgerie

Après un an d’aventures, Eléonore Scardoni et Romane Armand, en collaboration avec Adrien Le Strat, auto-éditent et lancent : Forgeries N°1 « Construction de l’Exploratoire ».

Forgeries est une revue dessinée sous l’influence de la science-fiction. Un récit à voix multiples pour la création d’une astro-micronation fictive en Antarctique.

Description :

« 2017, en Antarctique : un projet ambitieux et monumental est lancé, proposé par une riche entrepreneure. Dès lors une première équipe est constituée. 60 bâtisseur.euse.s partent sur le continent blanc. Leur mission : Construire une astro-base publique, de quoi, un jour, partir à la conquête de l’espace. »

Forgeries N°1 « Construction de l’Exploratoire »,

128 pages illustrées, impression couleur, 500 exemplaires, couverture sérigraphiée (2 passages).

Textes et dessins : Eléonore Scardoni, Romane Armand et Adrien Le Strat.

Publié le Laisser un commentaire

Baptiste Kotras / La voix du web / Seuil.

Mercredi 24 octobre à 18h30, rencontre avec Baptiste Kotras à l’occasion de la publication de La voix du web aux éditions du Seuil.

kotras

Chaque jour, des millions de publications sont postées sur les réseaux sociaux, à propos de tout et n’importe quoi : mode, sport, cuisine, politique, showbiz. En plus de son abondance et de son accessibilité, la conversation en ligne se déroule en l’absence de toute sollicitation extérieure : elle semble offrir un accès direct et authentique à nos opinions les plus variées.

Depuis les années 2000, un ensemble de start-ups et d’agences ont investi ce matériau inédit : leurs algorithmes permettent de capter et d’analyser ces opinions, afin de les monnayer auprès des grandes marques et des partis politiques. Ces instruments mettent en œuvre une « sismographie » d’Internet, dessinant un nouveau régime de connaissance et de gouvernement. Un livre fondamental pour comprendre ce qu’il advient de nos traces numériques, c’est-à-dire la façon dont le web réinvente la mesure de l’opinion.


Baptiste Kotras est docteur en sociologie de l’université Paris-Est, chercheur au LISIS. Il s’intéresse à la façon dont les traces numériques bouleversent la connaissance des publics citoyens et marchands.

Publié le Laisser un commentaire

Ryoko Sekiguchi / Nagori / POL / Rencontre

Mercredi 17 octobre à 19h, rencontre avec Ryoko Sekiguchi à l’occasion de la publication de Nagori aux éditions POL. Rencontre animée par Frédéric Fiolof.

ryoko1

Nagori, littéralement « l’empreinte des vagues », signifie en japonais la nostalgie de la séparation, et en particulier, la nostalgie de la saison qu’on ne laisse partir qu’à regret. Le goût de Nagori annonce déjà le départ imminent de tel fruit, tel légume, jusqu’aux retrouvailles l’année suivante, si l’on est encore en vie. De nos jours, on invoque les saisons comme un temps comptable. Saisons à découper, à dénommer, à désirer ou à oublier. Et selon quels critères ?
Cet étonnant et savoureux petit livre nous propose de faire la découverte de l’art poétique et culinaire japonais en méditant sur nos émotions qu’éveillent les saisons, et leur disparition. Sur l’empreinte fugitive des goûts et des saveurs dans le corps et la mémoire, les paysages, la littérature.
Il y a plus de six ans dans un bistrot populaire d’une banlieue de Tokyo, le chef sert à l’auteure un plat de légumes qui semble n’être déjà plus de saison. Elle lui pose la question. Il répond : « Mademoiselle, je suis beaucoup plus âgé que vous, et je ne sais pas si je pourrai encore goûter ce légume l’année prochaine ». Combien de saisons dans une année, une vie, une cuisine ? Qu’est-ce qu’un produit « de saison » ? Quand fait-il sa première apparition dans l’année ? Dans quelle région ? Jusqu’à quelle distance parcourue peut-on dire d’un fruit qu’il est « de saison » ? À quel moment telle espèce de poisson sera-t-elle « de saison », et comment la définir ?
Le lecteur est ainsi invité à une traversée littéraire, culinaire, politique, et à la rencontre de grands chefs cuisiniers, de plats et de produits délicieux. Du Japon à Rome, en passant par la Villa Médicis où l’auteure était pensionnaire.