Publié le Laisser un commentaire

Chelsea Mortenson et Jen Rice / Dans la forêt rouge / La ville brûle / Lancement

Samedi 23 mars de 17h à 20h, venez fêter la sortie de Dans la forêt rouge avec Chelsea Mortenson et Les éditions de La ville brûle.

chelsea

Nous allons vous raconter une histoire vraie…
Après la catastrophe de Tchernobyl, la forêt de Pripiat, située au coeur de la zone interdite, a été tellement irradiée qu’elle est devenue rouge. Ces arbres ont été abattus et enterrés, d’autres ont été replantés par dessus, dans ce sol hautement radioactif.
Un ours raconte cette histoire à un jeune arbre qui grandit dans cette forêt malade, cette forêt sans mémoire. Cet album est un conte populaire moderne : beaucoup d’images et peu de mots pour aborder la question de l’impact des humains sur un milieu naturel.
Un album nécessaire, très fort, et une proposition artistique ambitieuse qui fait du bois à la fois le personnage central de l’histoire et le matériau utilisé pour la raconter.

Chelsea Mortenson est américaine, formée aux États-Unis et diplômée en juin 2016 des Beaux-Arts de Paris. Son domaine de prédilection est la gravure sur bois, dont elle apprécie la simplicité et la force, pour aborder grâce à ses très larges formats le thème de la responsabilité. Face à la destruction des espaces naturels, plus particulièrement à la déforestation, elle oppose et propose une vision destinée à combattre l’indifférence.

Publié le Laisser un commentaire

Sarah Al-Matary / La haine des clercs / Seuil / Rencontre

Vendredi 22 mars à 19h, rencontre avec Sarah Al-Matary à l’occasion de la publication de La haine des clercs : l ‘anti-intellectualisme en France publié au Seuil. Rencontre animée par Yves Pages.

Haine des clercs projet de couverture(1)

La France serait la patrie des intellectuels. Ce lieu commun occulte la virulence des haines que s’attirent les clercs au « pays qui aime les idées ». Faut-il considérer que les accès d’anti-intellectualisme que l’histoire a retenus ‒ l’affaire Dreyfus, le « procès de l’intelligence », la « querelle des mauvais maîtres » ‒ ne seraient que des accidents de parcours propres à dramatiser le récit national ?
Cet ouvrage montre au contraire que l’anti-intellectualisme manifeste, en France, une ardeur continue depuis le xixe siècle. De Proudhon à Michel Houellebecq, des anarchistes aux catholiques intransigeants, des nationalistes maurrassiens aux maoïstes ou aux situationnistes, il entrelace des traditions à première vue contradictoires, dont les clivages manichéens – entre la gauche et la droite, l’art et la critique, la mondanité et la science, l’élitisme et le populisme – ne permettent pas d’appréhender la convergence au sein d’une culture partagée.
Aux « rhéteurs », aux « gendelettres », au « prolétariat des bacheliers », aux « fonctionnaires de la pensée », aux « intellectuels fatigués », à l’« intelligentsia », on reproche de servir le pouvoir ou de subvertir le peuple, de s’engager ou de se taire, de parler pour les autres ou de disserter entre eux… Mais derrière le procès des intellectuels, le plus souvent instruit dans leurs rangs, c’est moins une « guerre à l’intelligence » qui est menée que des batailles de frontières autour de leur place en démocratie.

Ancienne élève de l’École normale supérieure Lettres et Sciences humaines, Sarah Al-Matary est maîtresse de conférences en littérature à l’université Lumière-Lyon 2. Ses travaux portent notamment sur l’histoire des polémiques intellectuelles.

Publié le Laisser un commentaire

Antoine Marchalot / Leumonde.fr / Arbitraire / Lancement

Jeudi 21 mars à partir de 18h30, démonstration du nouveau livre d’Antoine Marchalot en présence de la famille royale –

On s’était dit plusieurs fois « Tiens c’est vraiment chouette ce qu’il fait Antoine sur Leumonde.fr mais c’est un peu bête, c’est vrai, aucun des strips n’a la même taille, ce serait une galère monstre d’en faire un bouquin… Un parchemin peut-être ? »

Et finalement, on en a fait un GRAND journal.
Vous venez le voir en avant première ?
Pour l’occasion, les Régions s’invitent à la Capitale pour quelques mondanités.

marchalot

– – – – – –

Entre Novembre 2015 et Août 2018, Leumonde.fr met à la disposition d’Antoine Marchalot un blog sur lequel il publie chaque dimanche l’interprétation toute personnelle d’une information politique, s’essayant par là et pour la première fois au dessin de presse. S’appuyant sur le screenshot d’un article du Monde.fr sur lequel il redessine, ajoutant personnages, textes, détournements de photos, on retrouve le goût de l’absurde d’Antoine Marchalot mais on découvre également une acuité et une culture politique, un anticonformisme d’une intelligence acerbe qui ravira les adeptes de la critique joyeuse.

Antoine Marchalot est né très jeune en 1986, à Brest, Bretagne.
Fuyant une carrière toute tracée dans la pêche en haute mer, il rejoint les rangs du collectif lyonnais Arbitraire avec qui il partage un goût prononcé pour les pantalons en velours et les gratins de chou.
Depuis il fait de la bande dessinée, des illustrations, des affiches…
Après avoir exercé dans la revue “Professeur Cyclope”, il créé la série “Leumonde.fr” pour le journal du presque même nom, où il s’essaie tout entier à la création numérique avec un anticonformisme
politique et une impertinence qui ont dû faire passer l’envie de petit déjeuner à certains nommés… Il co-anime régulièrement des ateliers au centre La “S” Grand Atelier avec Margaux Duseigneur, avec
qui il a aussi créé la micro-structure d’édition Le Vau-Charrette.

Publié le Laisser un commentaire

Léa Hybre et Thierry Falise / La mule et le sanglier / Lancement

Mercredi 20 mars à partir de 18h30, venez fêter La mule et le sanglier publié aux éditions Massot avec Léa Hybre et Thierry Falise

lea

Le 23 juin 2018, douze enfants et leur coach de 25 ans, membres
de l’équipe de football des Sangliers, une formation provinciale
du nord de la Thaïlande, disparaissent dans la grotte de Tham
Luang, une des plus grandes et mystérieuses du pays. Une opération de sauvetage sans précédent impliquant 10 000 volontaires
venus de Thaïlande et du monde entier, va permettre dix
jours plus tard de retrouver vivants les 13 Sangliers qui s’étaient
réfugiés dans une cavité à trois kilomètres de l’entrée. Il faudra
huit jours supplémentaires pour que des plongeurs étrangers
considérés comme les plus expérimentés au monde et au prix
d’une mission où ils risquèrent leur vie, extirpent les enfants et
leur coach. Les auteurs nous font revivre jour après jour cette
aventure, qui heureusement se finira bien !

Léa Hybre est une jeune illustratrice vivant à Paris. En 2016, elle
sort diplômée de l’école Duperré et publie des illustrations dans
différentes revues comme Hobbies ou Mode pratiques.

Thierry Falise est un photo-journaliste indépendant établi à
Bangkok depuis 1991. Il couvre l’Asie du Sud Est et l’Inde pour
des journaux du monde entier ainsi que des télévisions francophones. On lui doit plusieurs livres sur la Birmanie, et il est à l’origine du récit qui a inspiré cette bande-dessinée : Pris au piège
(Massot Éditions).

Publié le Laisser un commentaire

Catherine Lalonde / La dévoration des fées / Rencontre

Mardi 19 mars à 19h, rencontre avec Catherine Lalonde pour parler de La dévoration des fées publié aux éditions Le Quartanier. Rencontre animée par Florian Caschera.devo

Entre le conte de fées enragé et la reprise hallucinée des récits d’apprentissage, entre la forêt de Sainte-Amère-de-Laurentie et la grande ville électrique, La dévoration des fées raconte le sort de la p’tite, de Grand-maman et de Blanche absente. Mais le récit est ravalé par le chant, le mythe, la fantasmagorie, et une poésie féroce et primordiale hante la narration. Œuvre baroque et mal embouchée, La dévoration des fées est traversé de sortilèges crachés ou lyriques, dans une scansion affamée, bourrée jusqu’aux yeux de désir.

Publié le Laisser un commentaire

Dorothée de Monfreid / Ada & Rosie / Lancement

Dimanche 17 mars de 17h à 20h, venez rencontrer Dorothée de Monfreid et fêter la publication d’Ada & Rosie aux éditions Casterman

doro

« Pourquoi c’est toujours les adultes qui décident de tout ? Faudrait arrêter, avec vos manies. »
Une collégienne blasée, une petite sœur envahissante, des parents débordés, quelques angoisses existentielles, une grande ville moderne, des légumes bio, un monde hyper connecté : Ada & Rosie raconte le quotidien d’une famille d’aujourd’hui, entre complicité et mauvais esprit.

Diplômée de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris, Dorothée de Monfreid est autrice de plus de cinquante livres pour enfants ou adultes, traduits dans vingt et une langues et publiés notamment à l’école des loisirs, chez Gallimard (le livre-disque Super Sauvage) ou encore chez Hélium (Tendance Chat). Elle contribue depuis sa création au journal Mon lapin quotidien (l’Association) et fut membre de feu L’Atelier Mastodonte (dans le journal Spirou). Depuis 2017, sa série en bande dessinée Ada & Rosie retrace le quotidien d’une famille contemporaine sur le site du journal Libération. Sa reprise en album paraît en
mars 2019 chez Casterman

Publié le Laisser un commentaire

Chloé Delaume et Clara Dupuis-Morency / Mes bien chères sœurs et Mère d’invention / Rencontre

Samedi 16 mars à 19h30, la sororité en actes avec Chloé Delaume pour Mes bien chères soeurs publié aux éditions du Seuil et Clara Dupuis-Morency pour Mère D’invention publié au éditions Tryptique. Rencontre animée par Lucie Eple.

chloe

Aux mêmes éditions québécoises Triptyque qui ont édité les désormais fameux « Argonautes » de Maggie Nelson, a paru récemment « Mère d’invention » : premier livre, essai brillant et protéiforme, de Clara Dupuis-Morency. Elle nous fait la joie de venir au Monte-en-l’air lors de sa venue exceptionnelle en France. L’auteure, spécialiste de Proust, y traite de son avortement puis de la naissance de ses jumelles, et d’une thèse défendue entre deux, y questionne la sororité, l’empowerment, le rapport féminin à la douleur, la médecine, la création, la maternité évidemment, de façon très personnelle et parfois inattendue. C’est drôle, effronté, enlevé, provoquant, tellurique, angoissé, viscéral, émouvant, intelligent, cérébral… en un mot… FÉ.MI.NIN !
De ce non renoncement aux parties qui nous composent, ainsi mobilisées toutes entières dans l’écriture, on repense au texte de Jana Cerna qui nous avait tant plu : « Pas dans le cul aujourd’hui », et à une certaine Chloé Delaume, du « Cri du sablier » aux « Sorcières de la République », qui a révolutionné la façon de concevoir lecture et écriture pour Clara Dupuis-Morency.
Et bien justement, Chloé Delaume nous fera l’honneur de sa présence. Elle discutera avec Clara Dupuis-Morency, et présentera son nouveau livre, « Mes bien chères sœurs » (Le Seuil) paru en mars 2019. Également hybride, il est à la fois un long billet d’humeur, un manifeste subjectif d’une troublante sincérité, investi d’expériences intimes et d’humour, sur la sororité, et un éloge des mouvements historiques qui ont produit ce qu’elle célèbre comme la « quatrième vague » du féminisme, au travers de l’hashtag #metoo. « Mes Bien chères sœurs » invite à danser sur l’eau et à invoquer de nos vœux l’Apocalypse ! (Si si !)

clara

Rendez-vous donc le 16 mars, avec vos Pussy Hats, évidemment.

Publié le Laisser un commentaire

Margaux Othats / Une Nuit d’été / Editions Magnani / Lancement

Jeudi 14 mars à partir de 18h30, venez fêter la publicationd’ Une Nuit d’été de Margaux Othats publié aux Editions Magnani.

margaux 1

Il fait beau ce soir-là, comme ces étés qui n’en finissent plus de se prolonger, cinq adolescent sillonnent la campagne sur leur vélo pour rejoindre la forêt et y passer ce début de nuit. Sans que personne ne le remarque, l’un d’entre deux disparait. Dans les faisceaux des lampes, puis des gyrophares, les recherches battent leur plein mais on ne trouve rien.
Une enquête débute alors dans ces paysages cernés par le lac et les montagnes…

Publié le Laisser un commentaire

Aurélie William Levaux / La vie intelligente / Atrabile / Lancement

Mercredi 13 mars à partir de 19h, venez rencontrer Aurélie William Levaux à l’occasion de la publication de La vie intelligente aux éditions Atrabile.

Dans son précédent livre publié chez Atrabile, Sisyphe, les joies du couple, Aurélie William Levaux disséquait avec la plus grande justesse les affres et les tourments d’une relation «amoureuse» terriblement toxique. Dans La Vie intelligente, les choses semblent s’être bien apaisées, même si la vie, bien qu’intelligente, reste toujours compliquée. C’est avec énormément d’humour que l’auteure nous parle de cette nouvelle vie intelligente, grâce à une plume volatile, emportée et aérienne, qui passe de digression en digression (Pierre Bénichou, la révolution, les pizzas à un euro, la place de l’artiste, etc.) pour mieux retomber sur ses pattes. «La femme», «la fille», «Neandertal», principaux «personnages» de cette histoire (?), prennent véritablement vie grâce à la prose d’AWL et on aimerait pouvoir les suivre comme ça pendant des pages et des pages encore. Quant aux dessins, toujours sur tissu, toujours en couleurs, ils apparaissent eux aussi comme moins tourmentés, mais pas moins poétiques, ni moins suggestifs.
Alors, La Vie intelligente, une certaine idée du bonheur?

Publié le Laisser un commentaire

Clément Charbonnier Bouet / Monde parallèle / L’Association / Lancement

Dimanche 24 février de 17h30 à 20h, dédicace de Clément Charbonnier Bouet à l’occasion de la publication de Monde parallèle publié à L’Association.

monde

Dans un décor urbain rigoureux et géométrique, un homme marche. Il scrute l’espace qui l’entoure, palpe la jungle des matériaux, observe les êtres qu’il croise. Poétique et implacable, Monde parallèle déroule le monologue d’un homme seul, arpentant avec acharnement un paysage qu’il tente de définir, un environnement périphérique qui l’a vu naître et dont il a renoncé à s’échapper.

Né en 1984, Clément Charbonnier a grandi dans la banlieue parisienne. Graphiste de formation, il offre à L’Association son premier livre en tant qu’auteur.