Publié le Laisser un commentaire

Mathieu Quet / Flux / Zones / Rencontre

Jeudi 17 février à 19h30

Peut être une image de texte qui dit ’Mathieu FLUX Quet COMMENT LA PENSEE LOGISTIQUE GOUVERNE LE MONDE Notre monde est logistique. léthore 'acteurs consacrent ZONES leur à les biens consommés de en témoigne: circulation des marchandises est devenue moteur essentiel mondialisé. Les plus constellent 'entrepôts qui prennent| place usines abandonnées pays les plus fabrication letraitement des biens sillonnent aplanète pour être achetés, consommés, mis rebut. Sc industriel et marchand qui donné à| rationalité ogistique forme aboutie, s'étend aujourd'hui l'ensemble de activités. Des politiques migratoires aux pratigues culturelles del l'environnement aux humaines, n'existe’

Notre monde est logistique. La pléthore d’acteurs qui consacrent leur énergie à acheminer les biens consommés de par le globe en témoigne : la circulation des marchandises est devenue un moteur essentiel du capitalisme mondialisé. Les pays les plus riches se constellent d’entrepôts qui prennent la place des usines abandonnées ; les pays les plus pauvres, eux, assurent la fabrication et le traitement des biens qui sillonnent la planète pour être achetés, consommés, mis au rebut.Si c’est le monde industriel et marchand qui a donné à la rationalité logistique sa forme la plus aboutie, celle-ci s’étend aujourd’hui à l’ensemble de nos activités. Des politiques migratoires aux pratiques culturelles, de la conservation de l’environnement aux relations humaines, il n’existe plus guère de domaines de la vie qui ne soient soumis à la gestion des flux, ce principe fondamental d’intendance.Il est grand temps de se demander comment le royaume logistique régit nos existences ; de montrer combien les conséquences de ses manquements sont dramatiques pour le vivant ; de raconter les multiples luttes qui lui font face. Et surtout, comme s’y emploie ce livre, il est urgent d’inventer d’autres imaginaires de la circulation et du transport, d’autres sujets collectifs pour un monde dans lequel les circulations ne seraient pas un instrument mortifère au service de la valeur marchande.Mathieu Quet est sociologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (CEPED-IRD). Il est notamment l’auteur de Politiques du savoir (2013) et de Impostures pharmaceutiques. Médicaments illicites et luttes pour l’accès à la santé (2018).

Publié le Laisser un commentaire

Charles Pennequin / Dehors Jésus / Lecture musicale

Mardi 15 février à 19h

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’l'occasion de la parution de Dehors Jésus les éditions P.O.L et la librairie Le Monte-en-l'ai ont le plaisir de vous inviter à une lecture musicale de Charles Pennequin accompagné a guitare de Jean-FrançoisPauvros Pauvros le mardi 15 février 19h Charles Pennequin Dehors Jésus Le Monte-en-l'air rue la Mare 75020 Paris P.O.L CHARLES PENNEQUIN P.O.L’

« Jésus se réveille en pleine nuit putain. Il sait plus où il dort. Où est-ce qu’il crèche à cette heure-ci putain Jésus il sait plus. Il a tout paumé en se réveillant. »Oui, Charles Pennequin a écrit une « vie de Jésus ». C’est un peu la sienne et celle de tous les autres. Jésus est dans la ville. Il va en Belgique pour voir son amoureuse. Il voit ses potes dans les galeries d’art. Mais Jésus préfère toujours aller dehors. Jésus dit : « Soyez passant. Passez de l’en-dehors à l’en-dedans. Et soyez perdurants. Éternisez-vous dans la passade. » C’est un peu comme des vacances. « Dehors c’est la vivance », dit Jésus. Pour lui, « nous sommes des machines qui se mettent à penser. Et les pensées passent dans nos paroles et par nos doigts. » Avec toutes ces vies humaines qui l’entourent : E.G.F.L.D.P.R (Eugène Gaston Florent Léopold Désiré Parfait Réussi) et Ludivinenfant, qui devient ensuite Lulu, la femme d’E.G.F.L.D.P.R, et qui veut s’enfuir de l’EHPAD où ses enfants l’ont placée, pour enfin rejoindre les lointains. Mais aussi Bobi ou Charles Péguy. Son pays, sa famille, ses amours. Jésus va passer tout ça par le fil de l’écrit. Son énergie pensée-parlée-tracée.
Jésus est avant tout, pour Charles Pennequin, un poète. C’est même tout un poème, depuis l’enfance du petit-Jésus dans les paysages nordistes jusqu’à aujourd’hui, où le poète trace dans le sable sa pensée inquiète sur le monde. Dehors Jésus est un livre avec des histoires, comme celle du jeune Bobi, l’adolescent en détention. Jésus, c’est aussi la main de Charles Péguy, le devenir des poètes-poissons, et des solutions pour le « vivant extrêmophile ».

Publié le Laisser un commentaire

Pour l’autodéfense féministe / Mathilde Blézat / La dernière Lettre / Rencontre

Vendredi 4 février à 19h30

Peut être une image de texte qui dit ’1 ELA RELETTRE MATHILDE BLEZAT POUR L'AUTO DEFENSE FEMINISTE ENQUÊTE ET RECITS ÉDITIONS DE LA DERNIÈRE LETTRE LADERN IERELETTRE.FR’

Une enquête auprès de formatrices et de participantes à des stages d’autodéfense féministe qui démontre le caractère indispensable d’une pratique encore méconnue. Nourri de nombreux témoignages, cet ouvrage est aussi un véritable plaidoyer.« Les corps se déplient, les gorges se dénouent, la colère enfle et les sourires s’épanouissent. Apprendre à se défendre ensemble, entre femmes, c’est reprendre du pouvoir sur les violences passées et se donner le droit de riposter face aux agressions à venir. Comment un simple stage, le plus souvent le temps d’un week-end, peut-il faire un tel effet ? Ni sport de combat ni technique de développement personnel, l’autodéfense féministe est une pratique de prévention efficace et une arme pour lutter contre la domination patriarcale. Un enseignement puissant et émancipateur auquel toutes les femmes devraient avoir accès.»Ce texte percutant et documenté propose de revenir sur l’histoire de cette pratique, depuis ses prémices dans les années 1910, et de voir comment elle s’est redéployée ces dernières décennies en France et en Belgique grâce au travail de formatrices engagées qui, via une vingtaine d’associations, proposent des stages adaptés à toutes. Les chapitres sont entrecoupés de paroles directes de femmes de tous âges, origines et orientations sexuelles, de femmes sourdes ou encore de femmes ayant un handicap moteur ou cognitif qui racontent les transformations que l’autodéfense a apporté dans leur vie.Mathilde Blézat est journaliste et autrice, membre de la revue Z depuis 2012, co-fondatrice de la revue Panthère Première et co-autrice de l’ouvrage Notre corps, nous-mêmes (février 2020, éditions Hors d’Atteinte). Elle est militante féministe depuis plus de quinze ans.Éditions de la dernière lettre:
Depuis 2009, un collectif de journalistes, chercheurs·euses, cartographes, dessinateurs·rices et photographes choisit chaque année un lieu d’enquête pour analyser une grande question de société : c’est la revue Z, 200 pages illustrées au carrefour des sciences sociales, du grand reportage et de l’éducation populaire.
En 2019, la rédaction fonde les Éditions de la dernière lettre pour poursuivre le projet de Z par d’autres moyens : des essais, témoignages ou reportages, concis et percutants, pour diffuser une critique robuste et réouvrir l’imaginaire politique vers une vie bonne, digne et libre pour toutes et tous.

Publié le Laisser un commentaire

Hélène Laurain / Partout le feu / Editions Verdier / Rencontre

Mercredi 2 février à 19h30, rencontre animée par Florian Caschera.

Peut être une image de texte qui dit ’Hélène Laurain Partout le feu Verdier chaoid’

Laetitia est née trois minutes avant sa sœur jumelle Margaux et trente-sept minutes avant l’explosion de Tchernobyl. Malgré des études dans une grande école de commerce, elle grenouille au Snowhall de Thermes-les-Bains, au désespoir de ses parents. Elle vit à La Cave où elle écoute Nick Cave, obsédée par les SUV et la catastrophe climatique en cours.
Il faut dire que Laetitia vit en Lorraine où l’État, n’ayant désormais plus de colonie à saccager, a décidé d’enfouir tous les déchets radioactifs de France. Alors avec sa bande, Taupe, Fauteur, Thelma, Dédé, elle mène une première action spectaculaire qui n’est qu’un préambule au grand incendie final.
Dans ce premier roman haletant où l’oralité tient lieu de ponctuation, Hélène Laurain, née à Metz en 1988, nous immerge au cœur incandescent des activismes contemporains.

Publié le Laisser un commentaire

Marc Graciano / Johanne / Le Tripode / Rencontre

Mercredi 26 janvier à 19h30, rencontre avec Marc Graciano animée par Florian Caschera.

Peut être une image de une personne ou plus et texte qui dit ’GRA CIA NO Johanne’

En cet hiver de l’an 1429, Jeanne d’Arc accomplit son destin. La jeune paysanne quitte son village natal pour retrouver le Dauphin à Chinon. Elle s’engage avec ses premiers compagnons d’armes dans la nuit des forêts et commence un périple à travers des terres hostiles, sous la menace latente des Bourguignons et des Anglais.
Ce voyage de plus de cinq cents kilomètres ne va durer que quelques jours, mais il suffit à Marc Graciano pour raviver, dans une langue prodigieuse, un univers de légendes. Ouvrez ce roman, vous y verrez renaître le mystère infini des êtres et des choses, surgir la grâce au milieu des bois.L’Auteur
Marc Graciano est un écrivain de langue française. En quelques années, depuis 2013, il a construit œuvre déjà considérée par de nombreux critiques et auteurs comme exceptionnelle.
Bibliographie : Liberté dans la montagne, Une forêt profonde et bleue, Au pays de la fille électrique, Enfant-pluie, Le Sacret, Embrasse l’ours (pour tous ces titres, éditions José Corti), Le Soufi (Le Cadran ligné), Johanne et Graciano & Co (Le Tripode).
Ils ont dit à propos de Marc Graciano :
« Une radicalité incomparable. » (Florent Georgesco, Le Monde)
« La même voix qui me désaxe m’offre une langue autre chargée de m’orienter. » (Claro)
« Comme une hypnotique litanie, toute de mots rares et vieux, de répétitions et d’énigmes, de merveilleux et d’effroi. » (Fabienne Pascaud, Télérama)
« La langue de Marc Graciano a ceci de particulier qu’elle vous ente avant de vous hanter. »
(Bérengère Cournut)
« Une voix rare, très forte. » (François Bon)
« Il y a des hommes seuls qui, pierre par pierre, s’attellent à ériger des monuments. »
(Patrick K. Dewdney)

Publié le Laisser un commentaire

Dédicace / Charline Collette / L’âge de la forêt / La joie de lire

Mardi 25 janvier à partir de 18h30

Peut être une image de texte qui dit ’L'ÂGE de la FORÊT Charline Collette X "À’

Dédicace de Charline Collette pour son nouvel album jeunesse « L’âge de la forêt » aux éditions La joie de lire. « Lors d’une promenade en forêt, Anna interroge son grand-père sur tout ce qui les entoure. Il répond patiemment à ses questions et la petite-fille découvre les différents mystères de la forêt.
Moment privilégié entre une fillette et son grand-père, L’âge de la forêt est aussi une superbe immersion au coeur de la nature. Dans cet album aux illustrations délicates et poétiques, Charline Collette donne véritablement vie à la forêt, personnage central de cette histoire. »Charline Collette est une illustratrice basée à Paris. Après une enfance dans un petit village franc-comtois, Charline Collette étudie la gravure à l’école Estienne, la BD à Angoulême, la sérigraphie aux Beaux-Arts de Paris, l’illustration aux Arts décoratifs de Strasbourg et les sciences politiques à Strasbourg. Elle termine ses études en 2013 et publie son premier livre en janvier 2015.
Elle se consacre depuis entièrement au dessin et à la peinture. Sa bande dessinée « Au bois » vient a reçu le prix Révélation Livre Jeunesse de l’ADAGP.

Publié le Laisser un commentaire

BD-CUL / Florence Cestac & Ilan Manouach / Lancement

Vendredi 21 janvier à partir de 18h30

Peut être une illustration

La nouvelle équipe de BD-CUL est très excitée de vous convier au lancement des nouvelles bédé.e.s chez son nouvel éditeur-libraire Le Monte-en-l’air ! 2022 sent bon le neuf… et les fesses !
Avec « Ginette » de Florence Cestac et « Le VTT comme je l’aime » de Ilan Manouach, BD-CUL fait le grand écart, vous propose la botte et vous explose la rustine ! Détachez vos ceintures, ça décolle !N°28. Collection BD-CUL
Ginette – Florence Cestac. Sortie le 14 janvier aux éditions Le Monte-en-l’air.
Toute sa vie, Ginette a fait commerce de son corps, et sa TPE n’a jamais connu la crise. Pourtant, en racolant à l’écart des proxos, souteneurs et autres maquereaux, il aurait pu lui en arriver des misères. Les michetons, c’est pas tous des cadeaux… Mais bon, il y avait aussi de quoi se poiler dans le métier avec les petites misères sexuelles de la gent masculine. Molosse maso, radin à binocles, orphelin pleurnichard, lapin précoce, peine-à-jouir, trop bien monté, narcisse mutique et yogi tantrique… Que des barres de rire !
Aujourd’hui, elle a beau être à la retraite, elle ne s’en garde pas moins quelques vieux clients sous la couette. C’est qu’elle en donne encore du bonheur, l’ancienne tapineuse au grand cœur. Comme quoi, qu’on soit jeunot ou pépé, c’est encore dans les vieux pots qu’on balance les meilleures purées !
Avec les confessions tout en gouaille d’une fille de joie, Florence Cestac, la cougar du neuvième art, se glisse dans la collection BD-CUL comme deux guiboles dans des bas de soie.N°29. Collection BD-CUL
Le VTT comme je l’aime – Ilan Manouach. Sortie le 21 janvier aux éditions Le Monte-en-l’air.
Pour ce nouvel album, Ilan Manouach a collaboré avec une intelligence artificielle développée par OpenAI (l’entreprise de recherche en IA cofondée par Elon Musk). Cette technologie de pointe est capable de créer du contenu écrit avec une structure de langage digne d’un texte rédigé par un être humain. Le texte, une fois combiné à des images générées par un logiciel de dessin 3D, produit des bandes dessinées pornographiques comme autant de moyens portables de simuler un acte sexuel susceptibles de réduire énormément la frustration.Dans la bataille du porno, BD-CUL se positionne à la pointe de la technologie et vous propose une immersion inédite dans le Cyberespace du cul, là où personne ne crie, mais où tout le monde URL ! Alors, modem et messieurs, prêts à répondre à l’Apple du sexe ? Avec Le VTT comme je l’aime et ses histoires plus chaudes qu’un data center, préparez-vous à avaler des mégabytes par paquet de douze !

Publié le Laisser un commentaire

+/- L’épicerie / Lancement

Mercredi 24 novembre à 18h30

+/-L’ÉPICERIE 1998-2004
Plus ou moins le Catalogue
Au Monte-en-l’air ‪le 24 Novembre‬
‪à partir de 18h30‬
/////////////////////////////////////////////////////////////////////
Les éditions de l’espace d’en bas sont heureuses de vous présenter sa dernière publication autour du projet de +/-l’épicerie. Collectif informel d’artistes qui sévit à l’orée des années 2000 dans une épicerie de quartier du 20e arrondissement de Paris, mais aussi à Lille, Varsovie ou encore au Monténégro.
C’est donc avec un grand plaisir que nous vous convions à la présentation du catalogue au Monte-en-l’air ‪le mercredi 24 novembre à partir de 18h30‬.+/-L’épicerie 1998-2004�
Aux éditions de l’espace d’en bas�
Publication de 408 pages,
couleurs�Au format 17 x 24 cm�
Tirée a 200 ex�Au prix de 20 euros