Publié le Laisser un commentaire

Nine Antico & Amina Bouajila / Vulva Vulgaris / Lancement

Jeudi 12 janvier à partir de 18h30, Lancement en présence de Nine et Amina. Sortie en avant-première de Madones et putains de Nine Antico aux éditions Dupuis.

Qu’on se le dise, la jeune A2B est une reine. Mais pas n’importe laquelle : la reine du cul, bien entendu ! Et dès qu’elle le tortille comme un cocotier brassé par la tempête un soir d’halloween, la nouba vire à la partouze générale. À croire que ses seufs ont des vertus aphrodisiaques. Pourtant ses BFF, Angie et Suellen, ont comme un doute. Quand A2B leur parle de porno, elle a tout de même l’air un peu larguée.
Et si elle n’était pas la chaudasse qu’elle prétend être ? En fait, A2B cache un lourd secret : le sexe, elle trouve ça sale, voire carrément répugnant. Pourtant, un matin qu’elle cherche sur Google comment choisir l’éponge adéquate pour nettoyer la baraque de ses remps, elle tombe sur une chaîne Youtube dédiée au Extrem Cleaning qui la met en émoi. À sa grande surprise, elle découvre que sa cyprine est un super détergent ! À elle maintenant de faire des posts d’Extrem Cleaning ! Avec plusieurs millions de followers, elle devient une star des internets. Et la vente de ses sécrétions vaginales en flacon engrange assez de fric pour renflouer les caisses de la famille. Mais redevenir une icône sexy auprès de ses camarades de lycée ne se fait jamais sans émulsion ni remarque acide…
Si vous avez envie de vous rincer les yeux à l’eau de jouissance, le duo Amina Bouajila et Nine Antico est un solvant mélange de souillure et de luxure ! Parfait pour vous polir le chinois ou vous essorer la serpillière, Vulva Vulgaris n’a pas fini de vous faire reluire !

LES AUTRICES :

Nine Antico : pur produit des années 1980, Nine Antico aime le rock indé, les films indé et les bandes dessinées alternatives. Auto didacte, cette autrice, scénariste, illustratrice et réalisatrice semble ne jamais vouloir s’arrêter. Obsédée par les garçons, elle creuse le sillon de la relation amoureuse et parfois sexuelle en dressant des portraits de filles. Ses héroïnes sont drôles et émouvantes, toujours amoureuses, elles lui ressemblent. En une petite dizaine de bandes dessinées, de nombreuses illustrations et un long métrage, Nine Antico a imposé son style rétro-intmiste ravageur.

Amina Bouajila : formée à l’École de l’image d’Épinal, cette jeune illustratrice au dessin ultra contemporain aime que ça brille, que ça fuzze et que ça vibre. Amina dessine des femmes voluptueuses et puissantes qui baignent tout entières dans ce que la société de consommation a de mieux à leur offrir. À l’heures des réseaux sociaux, ce sont elles qui donnent le ton et qui mènent la danse ! Vulva Vulgaris est sa première bande dessinée.

Publié le Laisser un commentaire

Soirée Le mot est faible / Stéphane Dufoix & Olivier Martin / Anamosa / Rencontre

Mercredi 11 janvier à 19h30, rencontre autour de la collection Le mot est faible à l’occasion de la sortie de « Chiffre » d’Olivier Martin et de « Décolonial » de Stéphane Dufoix

Décolonial, Stéphance Dufoix

« Décolonial » ou « décolonialisme » : des mots omniprésents dans le débat public français, mais dont le sens réel et la portée heuristique semblent ignorés ou instrumentalisés. Ce nouvel opus de la collection Le mot est faible permet d’y voir plus clair.

Depuis quelques années, les mots « décolonial » et « décolonialisme » ont fait leur apparition dans le débat public français : dans les tribunes, discours, essais ou encore éditoriaux divers. Ils y occupent une place très particulière, celle du mot qui divise en prétendant défendre l’unité, celle du mot qui agit en prétendant se contenter de décrire, celle de la victime contre l’ennemi qui menace.

Comme nombre de titres de la collection Le mot est faible, l’objectif de l’ouvrage est d’explorer les transformations de certaines approches épistémiques contre-hégémoniques à l’échelle mondiale. Si le mouvement décolonial n’est pas le seul existant, il est sans doute l’un des plus repris actuellement, du fait de son affinité sémantique avec l’idée de décolonisation. Explorer ces nouvelles approches nécessite aussi de s’intéresser aux logiques de résistance – politiques et intellectuelles – qui s’exercent en particulier en France à leur égard. L’ouvrage tente non pas de rester neutre, mais de plaider pour un engagement académique, tout à la fois réflexif et situé, attentif à saisir à quel point et de quelle manière l’ethnocentrisme – pas seulement eurocentré – invite au binarisme. Il s’agit d’inciter à réfléchir et à rendre possible un dialogue scientifique plus large, ouvert au(x) monde(s) et à une forme d’universalité différente, qu’on l’appelle « pluriverselle » ou tout simplement « plurielle ».

Chiffre, Olivier Martin

Chiffres de contamination, mesure de l’intelligence, nombre de chômeurs, score de popularité, montant de la dette publique, indicateur de performance… Si les chiffres sont omniprésents dans nos sociétés, que nous disent-ils réellement ? De quoi parlent-ils exactement ? Davantage qu’une vérité sur le monde, ils révèlent nos besoins de nous coordonner, de trouver des manières de faire des choix et de disposer de conventions pour nous entendre. Ils nous parlent d’une multitude de choses qu’ils contribuent en permanence à créer. Fruits de l’activité humaine, ils expriment et matérialisent nos décisions, nos valeurs, nos conventions : les chiffres sont des objets sociaux et humains, et non des données naturelles s’imposant à nous.

Tout l’objet de cet ouvrage est ainsi de prendre la mesure des dimensions conventionnelles, sociales et politiques des chiffres, en identifiant les enjeux de pouvoirs auxquels ils sont associés. Ce déchiffrage permet de reprendre conscience des choix qui les fondent, de mieux comprendre leurs portées réelles et qu’ils doivent redevenir les objets politiques qu’ils sont en réalité, devant aussi être accessibles au débat démocratique.

Publié le Laisser un commentaire

Cédric Herrou & Guillaume Meurice / Une terre commune / Rencontre au Lieu-Dit / Seuil

Mardi 10 janvier à 19h30, ATTENTION la rencontre se déroulera au Lieu-Dit, 6 rue sorbier.

Cédric Herrou sera interviewé par l’humoriste Guillaume Meurice.

Nous vivons désormais dans une vallée oubliée, mi-française mi-italienne, une vallée à l’entre-deux, à l’entre-droit et devoir, où la compassion devient répressible, où le droit s’oppose à une morale, où la morale s’impose au pouvoir. Mais où nous avons créé une utopie capable de résister.

Publié le Laisser un commentaire

Thomas Perino / Tarot / Lancement

Jeudi 15 décembre à 19h

Les éditions Le Feu Sacré ont la joie et l’honneur de publier un Tarot de Marseille unique au monde, celui de l’artiste-graveur Thomas Perino, dessiné d’après le canon du Tarot de Nicolas Conver (1760).

Gravées sur plaques de bois (tilleul) par l’artisan, chacune des soixante-dix-huit cartes de ce jeu a fait l’objet d’un soin des plus minutieux, dans le pur respect de la tradition des maîtres cartiers d’antan. Les plaques ont ensuite été assemblées et imprimées en une seule et grande planche à l’atelier Michael Woolworth. La planche ainsi obtenue a été peinte à la main par Thomas Perino. Cette impression, acquise en 2022 par le Musée Français de la carte à jouer, est celle qui a servi à la fabrication des cartes. Celles-ci sont reproduites à leur taille d’origine de 8x16cm.

Ce jeu complet du Tarot Perino est le trait d’union entre Anciens et Modernes : conçu et fabriqué durant cinq années entières, il est présenté dans cette édition, en plus d’un texte de Thomas lui-même, par une nouvelle génération d’écrivains, tous tarologues et passionnés : Pacôme ThiellementAurélien Lemant et Warren Lambert. Résolument tournés vers la poésie, ces auteurs envisagent le Tarot comme une pratique quotidienne, une science pour aujourd’hui, un mode de vie alliant action, plaisir, étude, travail et spiritualité. Seule une maison d’édition axée sur la littérature, la littérature comme poème permanent, comme fiction réparatrice et philosophie du futur, pouvait engendrer un tel Tarot.

Les éditions Le Feu Sacré vous invitent ainsi à vernir cette œuvre historique en présence de son créateur. Au menu : présentation publique du jeu et de ses cartes par Thomas Perino, rencontre, dédicaces et verre de l’amitié.

En présence de Warren Lambert, coauteur du livre édité et réalisateur du film Le Tarot Perino, court-métrage de 25 minutes retraçant la genèse, l’impression et la mise en couleurs du Tarot de Thomas.

Publié le Laisser un commentaire

L’Incongru / Rocio Gómez Mazuecos / Lancement

Vendredi 2 décembre à 18h30

La Basse Cour des Miracles est une maison d’édition installée à Fresnay-sur-Sarthe et créée cette année par Rocío Gómez Mazuecos (autrice de cet œuvre) et Georges Leduc Quemener. L’Incongru, leur première publication, est l’édition française de la BD “El Incongruente”, adaptation du roman de l’auteur avant-gardiste Ramón Gómez de la Serna paru en Espagne en 1922.

Cette bande dessinée a été réalisée entièrement en gravure chalcographique, pour laquelle 358 plaques de zinc ont été travaillées à l’eau-forte et à l’aquatinte. Un procédé d’estampe ancien et minutieux qui crée une atmosphère qui amène le lecteur 100 ans en arrière.

Ce roman conte la vie de Gustave, rythmée par l’absurde, les voyages et les rencontres amoureuses surréalistes : une poupée de cire qu’il veut épouser, une ville de miroirs, un village où la joie ne s’arrête jamais… Mais Gustave se laisse porter par ces merveilles en acceptant avec nonchalance son destin, dissolvant toutes lois et logiques, hors des conventions sociales.

Publié le Laisser un commentaire

Blexbolex / Les magiciens / La Partie / Dédicace

Jeudi 1er décembre à 18h30

Un récit d’aventure dense, haletant, qui célèbre la force de l’imaginaire et de la création libre.

Il est une fois trois magiciens qui se réveillent un jour dans une maison abandonnée. Dès lors, ils sont traqués sans répit par la redoutable Chasseresse et son compagnon le Mâchefer ! Les pouvoirs et l’imagination des magiciens leur permettront-ils de vaincre leurs ennemis ?

Dans cette histoire, la magie c’est l’enfance, elle est incarnée par les magiciens qui sont les instigateurs d’une création libre, un pouvoir et une liberté de réinventer le monde qu’un mage cynique et arrogant cherche à contrôler et à soumettre.

Les Magiciens est l’album magistral d’un auteur rare, qui à chaque livre va plus loin dans la virtuosité narrative.

Publié le Laisser un commentaire

Alain Lachartre / Objectif pub / Lancement

Mercredi 30 novembre à 18h30

Alain Lachartre a travaillé toute sa carrière dans le monde de la publicité, en faveur d’une utilisation intelligente de la bande dessinée. Objectif Pub présente les rapports entre la BD et la pub, de 1900 jusqu’à maintenant. Ce beau-livre, richement illustré, regorge d’informations inédites. Différents chapitres mettent en perspective les travaux de 133 artistes : début du 20e siècle, la presse enfantine des années 50-60, les années 70, la génération des eighties, de 1990 à nos jours et le futur. Quelle que soit la période, la bande dessinée est un terrain d’exploration extrêmement riche pour les dessinateurs qui travaillent pour elle. Ce livre rend hommage à cette alliance de la bande dessinée et de la publicité, en parfaite harmonie avec chacune des époques que ce couple a traversées ! 

Publié le Laisser un commentaire

Paul B. Preciado / Dysphoria Mundi / Grasset / Rencontre

Mardi 29 novembre à 19h30, rencontre animée par Bérénice Hamidi.

« Puisque mon désir de vivre en dehors des prescriptions normatives de la société binaire hétéro-patriarcale a été considéré comme une pathologie clinique caractérisée sous le vocable de « dysphorie de genre », il m’a paru intéressant de penser la situation planétaire actuelle comme une dysphorie généralisée. Dysphoria mundi : la résistance d’une grande partie des corps vivants de la planète à être subalternisés au sein d’un régime de savoir et de pouvoir patriarco-colonial. »
Tel est le point de départ de ce livre de « philosophie documentaire » où l’auteur, malade du covid et enfermé seul dans son appartement, emprunte à tous les genres (essai, fiction, journal) pour raconter à sa façon un monde dont les différentes horloges se sont synchronisées au rythme du virus, mais aussi du racisme, du féminicide, du réchauffement climatique… et de la rébellion à venir. Une manière de carnet philosophico-somatique d’un processus de mutation planétaire en cours.
Si la modernité disciplinaire était hystérique ; si le fordisme, héritier des séquelles des deux guerres mondiales sur la psyché collective, était schizophrène ; le néolibéralisme cybernétique, lui, est dysphorique.
L’hypothèse centrale de cet essai : les événements qui se sont produits pendant la crise du covid à l’échelle mondiale marquent le début de la fin du réalisme capitaliste.
Sommes-nous condamnés à croire tout savoir et ne rien pouvoir faire pour changer le cours des choses (paranoïa conspirationniste) ou continuer à tout faire de la même manière mais sentir que plus rien n’a de sens (dépression individualiste) ? Non : il est possible de franchir le pas vers une autre épistémologie terrestre. Encore faut-il refuser la nouvelle alliance du néolibéralisme numérique, des rhétoriques néo-nationalistes, l’explosion des inégalités économiques, des violences raciales, sexuelles et de genres, la destruction de la biosphère pour initier un profond processus de décarbonisation, de dépatriarcalisation, de décolonisation : c’est l’« hypothèse révolution » dont ce livre pose les prolégomènes…

Publié le Laisser un commentaire

Aurélie Garand / Depuis qu’ils nous ont fait ça / Éditions du bout de la ville / Rencontre

Vendredi 25 novembre à 19h30

La communauté des Voyageurs est depuis toujours la cible d’un racisme systémique fait de mépris, de crainte, d’exclusion et de brutalité. Le 30 mars 2017, Angelo Garand est abattu de cinq balles par le GIGN chez ses parents. Son crime : il n’était pas rentré d’une permission de sortie à la prison de Poitiers où il purgeait une courte peine. Cinq ans après, malgré le combat acharné de sa sœur Aurélie, tous les recours sont épuisés. Ceux qui ont tué son frère ne seront jamais inquiétés.

Dans ce livre, elle nous adresse une douleur et une colère qui ne peuvent trouver de repos tant que la vérité ne sera pas entendue : l’exécution d’Angelo est l’aboutissement d’un long processus de déshumanisation.

Publié le Laisser un commentaire

Lancement de “Ce qu’on veut”

Jeudi 24 novembre à 18h30

La ktha compagnie, Rotolux Press et la librairie Le Monte en l’air ont le plaisir de vous convier au lancement du Livre “Ce qu’on veut”.

Au cours de l’année 2022, la ktha compagnie a imaginé un atelier d’écriture avec les élèves du Lycée Étienne Dolet dans le 20e arrondissement de Paris.
La question posée était : « que voulez-vous ? ». Cet atelier a donné lieu en mai dernier, à une campagne d’affichage à Ménilmontant, augmentée des revendications des habitant·e·s du quartier.
Rotolux Press s’est associé à la ktha compagnie pour publier le livre “Ce qu’on veut”, archive de cet affichage sauvage et témoignage de certaines des préoccupations de la jeunesse d’aujourd’hui.