Publié le Laisser un commentaire

Dans un jardin / Atak / Éditions Thierry Magnier / Exposition & dédicace

Jeudi 3 décembre à 19h, vernissage de l’exposition d’Atak en présence de l’artiste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Dans le silence, le jardin s’éveille. » Ainsi s’ouvre le nouvel album d’Atak, comme une invitation à se promener dans un jardin aux milles surprises, havre de paix peuplé d’animaux et de drôles de personnages. Pendant que les plus petits, bercés par la douceur du texte, découvriront avec émerveillement les trésors qui se cachent derrière une quarantaine de volets à soulever, les plus grands, eux, savoureront la quiétude des lieux et les nombreux clins d’oeil que l’artiste a glissés dans ces images hautes en couleur.
Un magnifique album grand format, qui raconte les saisons et le temps qui passe.

Hans-Georg Barber, dit Atak, a étudié la Communication Visuelle à la Hochschule der Künste de Berlin. En 1989, il co-fonde le magazine Renate, et en 1992, il publie son premier roman graphique, Atak – The Flowers of Romance. Son style est particulièrement éclectique, et il a été révélé par ses nombreux récits courts parus dans la revue Suisse Strapazin. En France, on l’a découvert dans Blick et Le Cheval Sans Tête (vol. 2). Il a ensuite collaboré à plusieurs reprises avec les éditions Les Étoiles et les Cochons dans le cadre de la collection « Shockoriegel ». En 1997, il commence à publier sa propre série, Ataks Wondertüte, qui promeut des expériences artistiques. Il vit et travaille maintenant à Berlin en tant que dessinateur et illustrateur de bande dessinée (Alice Embrasse la Lune. Éd. Amok, Coll. « Octave »).

Publié le Laisser un commentaire

Philippe Dumez / Trombinoscope / Vernissage

Samedi 24 octobre de 17h à 20h, vernissage de l’exposition Trombinoscope de Philippe Dumez.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trombinoscope est une exposition qui associe deux de mes passions : les souvenirs et les photos d’identité d’anonymes. Sur chaque carte exposée, j’ai cherché à associer le souvenir de quelqu’un que je connais avec la photo de quelqu’un que je ne connais absolument pas. Trombinoscope a été exposé pour la première fois à la Conserverie, à Metz, au mois de juillet 2015.

 

Publié le Laisser un commentaire

Arnaud Baumann, Xavier Lambours / Dans le ventre d’Hara Kiri / Editions La Martinière / Lancement

Jeudi 15 octobre à 18h30, lancement de Dans le ventre d’Hara Kiri de Arnaud Baumann & Xavier Lambours publié aux éditions La Martinière.

haraEn 1975, deux jeunes photographes s’invitent à Hara Kiri.

D’anniversaires en provocations, comités de rédaction et lancements, le duo surnommé «Lambau» brosse le portrait de ces trublions, présente ses propres créations délirantes parues dans Hara Kiri, et surtout fait (re)vivre cette presse très libre, aujourd’hui disparue.

Arnaud Baumann, Xavier Lambours

Formé à l’architecture aux Beaux-Arts de Paris, Arnaud Baumann est un portraitiste, réalisateur d’images. Publié dans la presse internationale, il expose régulièrement en galeries ou lors de festivals. Auteur de plusieurs livres, il a publié récemment Eau Secours, album rassemblant 300 interviews et portraits de personnes connues et inconnues, « pris sous la douche d’un verre d’eau ». Dans sa série intitulée « Artistes peints », Arnaud Baumann propose à des peintres et dessinateurs d’utiliser leur visage ou leur corps, comme support de leur œuvre.
Xavier Lambours vit et travaille à Paris. Il fait ses armes au journal Hara Kiri, sept années consacrées au portrait, au roman-photo. Il couvre son premier festival de Cannes en 1983 pour Libération et publie l’ouvrage Ciné-Monde avec les Cahiers du cinéma. Régulièrement exposé (Rencontres d’Arles en 1989, Centre national de la photographie en 1994, MEP en 2011), auteur de 6 ouvrages, il rejoint la maison de photographes Signatures, en 2007.

Publié le Un commentaire

Festival Impressions / Livres et photographie / Programme complet

Pour sa première édition, le festival Impressions, dédié à l’actualité du livre de photographie, rassemble des photographes, des éditeurs et des penseurs de l’image, français et étrangers. Dix jours de rencontres, débats, tables rondes, signatures et expositions, au sein de la librairie Le Monte-en-l’air, sur sa terrasse et dans le garage Bi-Continental.

affiche impressions
MARDI 23 JUIN

18h30
JH Engström et Margot Wallard / Conversation avec Rémi Coignet

Rencontre avec les photographes JH Engström et Margot Wallard animée par Rémi Coignet à l’occasion de la parution de « Tout va bien » (Aperture) et de « Karaoke Sunne » (Super Labo), troisième volume de leur collaboration artistique.

20h30
Book Jockey par Emilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.)

Le Book Jockey est un nouveau format expérimental qui montre des livres de photographie, revus et mixés, pour créer une « histoire », en invitant le public à les sentir et les apprécier.

—————————————————————————-
MERCREDI 24 JUIN

18h30
Philippe Chancel et Michel Poivert, « Kim Happiness »

Rencontre avec Michel Poivert, historien de la photographie et commissaire d’exposition, et Philippe Chancel, photographe, à l’occasion de la sortie de leur livre « Kim Happiness » (L’Artiere Edizioni).

—————————————————————————-
JEUDI 25 JUIN

19h00
Magnum Photos – Book Signing Event

Présentation du projet « Postcards from America » et du livre issu de ce projet inédit par les photographes de Magnum Photos, suivie de signatures des derniers ouvrages publiés en présence de nombreux photographes de l’agence Magnum Photos.

—————————————————————————-
VENDREDI 26 JUIN

18h30
James Mollison, Nicoló Degiorgis, Samuel Bollendorff

Rencontre avec trois photographes autour de leurs derniers livres, animée par Brigitte Ollier : « Récréations » de James Mollison (Textuel), « Hidden Islam » de Nicoló Degiorgis (Rorhof) et « Le grand incendie » de Samuel Bollendorff (Textuel), suivie d’une signature.

—————————————————————————-
SAMEDI 27 JUIN

11h00
Internet et la prolifération des images, la post-photographie

Rencontre à l’heure du brunch avec Mathieu Cénac et David Desrimais de Jean Boîte Editions.

14h30
Arte Radio, « Rien à voir »

Écoute des chroniques « Rien à voir » disponibles sur le site d’Arte Radio. Les photographes racontent une photographie qu’ils n’ont pas prise.

16h00
Edition, autoédition : deux approches complémentaires

Discussion avec Ed Alcock et Pierre Hybre, photographes membres de l’agence M.Y.O.P., et François Huel, éditeur, autour de leurs expériences éditoriales.

18h00
Un regard sur le photojournalisme avec 6Mois et #Dysturb

Rencontre avec la revue 6Mois et le collectif #Dysturb en présence de Cyril Marcilhacy et William Daniels, photographes, Marie-Pierre Subtil, journaliste et rédactrice en chef de 6Mois et de Pierre Terdjman et Benjamin Girette, fondateurs du collectif #Dysturb.
La rencontre sera suivie du vernissage de l’exposition urbaine du collectif #Dysturb, réalisée dans le quartier, et des reportages de la revue 6Mois, devant la librairie.

—————————————————————————-
DIMANCHE 28 JUIN

13h00
Zines of the Zone

Le collectif Zines of the Zone installe sa collection de livres de photographie autoédités , de photozines et de fanzines utilisant la photographie.

16h00
Micro-édition et autoédition

Table ronde orchestrée par Marc Feustel autour de l’autoédition et de la micro-édition avec les éditeurs Damien Poulain (Oodee, Londres), Andre Principe (Pierre von Kleist, Lisbonne), Helmut Völter, photographe, et Anne König (Spector Books, Leipzig), Félicia Atkinson et Bartolomé Sanson (Shelter Press), Sebastian Arthur Hau (Festival Polycopies, Paris), Laurence Vecten (Festival Publish it Yourself, Paris) et Guillaume Thiriet (Zines of the Zone).

18h00 : dédicaces de livres auto-édités

—————————————————————————-
LUNDI 29 JUIN

18h30
Des catalogues d’expositions

Rencontre avec Clément Chéroux, commissaire de l’exposition « Anna et Bernhard Blume, la photographie transcendantale » à la galerie du Centre Pompidou (Catalogue Xavier Barral), Michel Frizot, commissaire de l’exposition « Germaine Krull » au musée du Jeu de paume (Catalogue Editions Hazan) et Diane Dufour, commissaire de l’exposition « Images à charge, la construction de la preuve par l’image » (Catalogue Xavier Barral).

—————————————————————————-
MARDI 30 JUIN

18h30
Atelier dédié aux livres de photographie

Émilie Hallard et Pablo Porlan (Maria Inc.) invitent le public à feuilleter quelques livres avec eux. Événement participatif où tout le monde pourra intervenir. Analyse de la narration, du design, de l’édition.
Cet atelier sera suivi de la présentation du livre “Anecdotal” de David Fathi (Maria Inc.).

—————————————————————————-
MERCREDI 1 JUILLET

18h30
Rencontre avec quatre éditeurs français de livres de photographie

Quatre éditeurs français viennent confronter leur expérience avec Rémi Coignet : Patrick Le Bescont (Filigranes), Matthieu Charon et Rémi Faucheux (RVB Books), Eric Cez (Loco) et Frédéric Lecloux (Le bec en l’air).

En présence des photographes Carlos Lobo, Eric Rondepierre, Valérie Jouve, Richard Pak, Julien Magre, Sara Imloul, Thomas Mailaender, Benoît Grimalt, Amaury da Cunha, Geoffroy de Boismenu, Marina Gadonneix, Florence Chevallier, Bruno Boudjelal, Jean-Luc Bertini, Frédéric Lecloux, qui seront présents pour signer leurs livres après la rencontre.

—————————————————————————-
JEUDI 2 JUILLET

En partenariat avec le Pari des libraires

18h30
Photographier la prison (I)

Discussion avec Jane Evelyn Atwood, photographe, et Christine Delory-Momberger, universitaire, auteur de nombreux entretiens.

19h30
Photographier la prison (II)

Rencontre avec Philippe Artières autour du livre « La révolte de la prison de Nancy. 15 janvier 1972 » (Le Point du jour) et le photographe Sébastien Van Malleghem « Prisons » (André Frère).

—————————————————————————-
DU MARDI 23 JUIN AU JEUDI 2 JUILLET

Exposition de livres de photographies présentés par les maisons d’éditions françaises et européennes invitées par le festival.

Exposition des reportages « Leipzig à bras ouverts » de Cyril Marcilhacy et « Medical Express » de William Daniels publiés dans le dernier numéro de la revue 6Mois.

#Dysturb dans le quartier : Co-fondé par Pierre Terdjman et Benjamin Girette, #Dysturb est un réseau de professionnels guidés par le désir de rendre l’information accessible gratuitement à travers l’occupation photographique de l’espace urbain.

—————————————————————————-
Le Monte-en-l’air
71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare
75020 Paris
01 40 33 04 54 – lemontenlair@free.fr https://montenlair.fr/

Métro Ménilmontant
Bus 96, arrêt Julien Lacroix

Programmation : Aude Laporte et Vincent Palmier

Avec le soutien de la Région Ile de France

Publié le Laisser un commentaire

Laure Limongi / Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes / Graphisme de Fanette Mellier / Éditions Le Monte-en-l’air / Lancement & exposition

Mercredi 11 mars à partir de 19h, nous ne sommes pas peu fiers de clôturer la résidence L’HOSPITALITÉ de Laure Limongi avec le lancement du livre Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes, texte de Laure -graphisme de Fanette Mellier- publié aux éditions Le Monte-en-l’air, le tout accompagné d’une exposition de Fanette.

Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes, une rencontre entre l’écrivain Laure Limongi & la graphiste Fanette Mellier, un moment de littérature design qui parle de robots & de langage…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le texte : dans le monde créé par ce récit, les hommes coexistent avec des androïdes intelligents. Ensuite, j’ai rêvé de papayes et de bananes raconte en particulier l’histoire de l’un de ces robots ingénieux, Silvio, qui, au contact de celle qui n’aime pas être appelée sa « propriétaire » ou son « maître » – et qui semble un double de l’écrivain –, apprend peu à peu à comprendre le monde dans lequel il évolue. Silvio est incité à ne pas servir docilement l’être humain et à devenir autonome. Les goûts qu’il se forge l’amènent à s’intéresser au domaine de la linguistique. Plus précisément, constatant qu’une grande partie des langues créées par les humains disparaissent, ne comprenant pas cette perte, il décide à la fois de mémoriser les données existantes sur les langues éteintes, de sauver les langues en voie de disparition, et de créer un langage. Le robot, sorte de « bon sauvage » des temps futurs, fidèle à la tradition des Lumières, considère l’humanité, son génie, ses manquements, avec tendresse et perplexité. Il est en contact permanent avec la communauté de ses pairs dont certains sont bien plus critiques vis-à-vis des hommes. Le duo formé par le robot Silvio et l’humaine qu’il observe – et qui l’observe – souligne, avec humour et émotion, la fragilité de la condition humaine.

Au-delà, le livre s’interroge sur les modes possibles de coexistence entre hommes et machines intelligentes. Mais aussi sur les rapports entre intelligence et pouvoir : l’intelligence doit-elle, absolument, être dominatrice ? La richesse n’est-elle pas davantage d’aller contre l’uniformisation et de permettre à de multiples cultures de se développer ?

Le graphisme : ce livre n’est pas relié. Il prend néanmoins corps par la magie des plis, déplis et replis, et peut se déployer dans l’espace. Il invite ainsi à une lecture déployée, une lecture de résistance. En affirmant fort sa matérialité iconoclaste, il fait écho aux langues qui disparaissent. Les six rabats de la jaquette-couverture invitent à un jeu de composition/décomposition avec le mystérieux titre du livre. Imprimée sur un papier martelé coloré de vert pastel fluorescent, le titre déconstruit sera imprimé en dorure à chaud miroir.

Le corps du livre (ses pages intérieures) est un dépliant accordéon horizontal, la lecture suit le fil d’une pagination zig-zag. Le papier est un offset classique, imprimé en un ton direct (Pantone 72).

La liste des langues récemment disparues est traitée en annexe comme un dépliant accordéon vertical, une liste se déployant en boucle. Le papier est un bristol vert amande, imprimé en pourpre fluorescent.

Un dos est néanmoins ménagé afin que cette proposition de lecture sans fin trouve sa place au sein des rayonnages.

LAURE LIMONGI : dernier livre paru : Soliste, roman évoquant le pianiste Glenn Gould (Inculte, 2013), pendant à son livre Fonction Elvis (Éditions Léo Scheer, 2006) aux accents plus rock. Outre d’autres fictions et de nombreux textes en revues, elle a également publié un essai littéraire, Indociles (Éditions Léo Scheer, 2012), évoquant les écrivains Denis Roche, Hélène Bessette, Kathy Acker & B.S. Johnson. Elle donne de nombreuses lectures publiques, musicales, performances et conférences en France et à l’étranger. Éditrice, Laure Limongi a créé et dirige Laureli – une soixantaine de titres parus. Elle enseigne également la création littéraire à l’école supérieure d’art du Havre, au sein du premier Master de création littéraire créé en France.

Le site de Laure ici

FANETTE MELLIER est une graphiste française. Spécialiste du graphisme imprimé, elle répond à des commandes, souvent atypiques, dans le domaine culturel (création d’une typographie pour le dernier long métrage de Riad Sattouf, graphisme d’un ouvrage inédit pour l’Imprimerie Nationale…). Ses travaux graphiques sont actuellement présentés au Musée des Arts Décoratifs dans l’exposition Recto Verso.Fanette Mellier a été pensionnaire de la Villa Médicis en 2012, et elle est membre de l’Alliance Graphique Internationale.

Fanette Mellier et Laure Limongi ont déjà collaboré précédemmentnotamment à travers la publication du livre Le Travail de rivière (Dissonances/Pôle graphique de la ville de Chaumont, 2009) mais aussi dans le cadre de « déambulations typographiques & poétiques » à Chaumont, Fontenay-sous-Bois et Nantes.

Publié le Laisser un commentaire

L’AMOUR # 2 / Vernissage & Exposition

Jeudi 5 mars à partir de 18h30, vernissage de l’exposition de L’AMOUR – maxi team -.

Douze copains issus d’une promo de l’école Estienne en Illustration. Désormais éparpillés dans diverses contrées, ils ont décidé de réunir leurs éclectismes à travers une publication par an – challenge accepté –

Des artifices d’une planète fantastique obsolète, ils plongent désormais dans les abîmes de notre sous sol pour dévoiler la pierre sacrée.amour— L’AMOUR#2 –monolithe de l’extrême imaginé par —
Zéphir – Maeva Spzirglas – Hugo Ruyant – Ariane Hugues – Santiago Garcia Velez – Adèle Verlinden – Maxime Sabourin – Léa Himmelfarb – Margaux Dinam – Lola Quéré – Pauline Hébert et Clémentine L’Heryenat

 

 

Publié le Laisser un commentaire

Romain Multier & Gilles Tévessin / Ménil’décor / Éditions Actes Sud

Samedi 14 février à partir de 18h, on fête la sortie de Ménil décor avec Romain Multier, Gilles Tévessin et une lecture/concert de Nicolas Flesch !

VENEZ boire un coup !

menilUn portrait haut en couleur de Ménilmontant, quartier populaire par excellence du nord-est parisien, à travers quatre figures emblématiques.

Publié le Laisser un commentaire

Léo Favier / Comment, tu ne connais pas Grapus ? / Editions Spector Books / Lancement et exposition

Jeudi 4 décembre, 18h30,  soirée autour de la la sortie Comment, tu ne connais pas Grapus ? publié chez Spector Books, Leipzig.

grapus

Grapus est un collectif de graphistes français fondé après les mouvements étudiants de mai 1968 à Paris. Dès sa création, le groupe affirme son intention de changer la vie et développe dans une même dynamique recherche graphique et engagement politique, social et culturel. Si au départ, Grapus dessine des affiches pour des fédérations locales de la CGT ou pour le Parti Communiste Français, vingt ans plus tard, il réalise l’identité visuelle du parc de la Villette et du Louvre. à la fin des années 1980, les temps prolifiques du travail collectif arrivent à leur fin. Durant des années, le groupe a attiré des dizaines de graphistes français et étrangers. Après avoir reçu le Grand prix national des arts graphiques, Grapus décide de se séparer en 1990.

Léo Favier est parti à la recherche des personnes ayant composé ce collectif. Ce livre raconte à travers vingt-six entretiens la création de cette utopie et les nombreuses péripéties qui s’en sont suivies.

Avec les entretiens d’Alain Le Quernec, Pierre-Laurent Thève, Anne Gallet, François Fabrizi, Pierre di Sciullo, Thierry Sarfis, Jacques Dupont, Malte Martin, Vincent Perrottet, Thomas Hirschhorn, Anette Lenz, François Mairey, François Miehe, Dirk Behage, Évelyne Deltombe, Gildas Bourdet, François Barré, Martine Loyau, Pierre Bernard, Jean-Louis Cohen, Maria Arnold, Gérard Paris-Clavel, Simone Christ, Nadia Monteggia, Alain Weill, Alex Jordan et Marc Dumas.

Publié le Laisser un commentaire

Fanzines festival / Antonio Ladrillo / Vernissage

Samedi 18 octobre à 19h, dans le cadre du Fanzines festival, vernissage de l’exposition d’Antonio Ladrillo.

fanzines

Pour cette troisième collaboration avec les Éditions du livre, Antonio Ladrillo a imaginé trois livres à partir de ses peintures. Dans DOTS, LINES, COLORS, le vocabulaire visuel de l’artiste se prête à un jeu combinatoire, narratif et hypnotique. À l’occasion de ce lancement, Antonio González aka Antonio Ladrillo présente une nouvelle série de dessins.

Exposition jusqu’au dimanche 26 octobre.